Home Environnement/Santé Projet « Engagés contre les VBG » : Le Réseau Wildaf/FeDDAF-Bénin outille...

Projet « Engagés contre les VBG » : Le Réseau Wildaf/FeDDAF-Bénin outille 30 relais communautaires à Abomey-Calavi et Houéyogbé 

607
0

Le Réseau Wildaf/FeDDAF-Bénin a organisé deux sessions de formation au profit des jurés sur les textes de loi qui protègent contre les VBG et promeuvent les droits des victimes. Une session a été réalisée les mardi 07 et mercredi 8 juin 2022 à l’arrondissement de Togba (commune d’Abomey-Calavi) et la deuxième session, les jeudi 16 et vendredi 17 juin 2022 à l’arrondissement de Doutou (commune de Houéyogbé). Ces sessions de formation s’inscrivent dans le cadre du projet « Engagés contre les VBG », financé par OXFAM à travers le programme « Voix et leadership des Femmes (VLF) » sur financement du Gouvernement du Canada par l’entremise de Affaires Mondiales Canada.

Les jurés formés sont des responsables des élèves des collèges, des représentants des parents d’élèves, des artisans, des apprentis, des groupements de femmes d’organisations des personnes à besoins spécifiques. Ils constituent une équipe de veille citoyenne sur qui peuvent s’appuyer toutes les catégories sociales de la communauté pour prévenir, détecter et ensuite alerter le réseau WILDAF-Bénin et les autres structures de lutte et de prise en charge des cas de VBG. Ils sont aussi dans leur communauté des acteurs de changement de mentalités en faveur d’une mobilisation contre les Violences Basées sur le genre (VBG).

Au cours des deux jours de formation, les participants et les participantes ont eu droit à des présentations sur les droits humains fondamentaux ; les VGB : les Cas spécifiques des violences faites aux femmes dans le cadre familial, local et communautaire, les circuits de renforcement adéquat pour la prise en charge des victimes de VGB et/ou de leurs proches et enfin sur les techniques d’animation et de communication.

Les communications ont été suivies de débats très riches qui ont permis aux   participants et participantes d’exprimer leurs  préoccupations et de satisfaire leur curiosité en rapport avec les subtilités des textes de lois en vigueur  et de percevoir que les VBG constituent aujourd’hui pour le Bénin, un véritable frein au développement durable. Ils se sont engagés à s’impliquer dans la lutte pour contribuer à l’éradication des VBG dans leurs communautés.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here