Home Afrique-Inter Difficulté d’alimentation des bétails en saison sèche: Dr. Marthe MONTCHO expose les...

Difficulté d’alimentation des bétails en saison sèche: Dr. Marthe MONTCHO expose les résultats de ses recherches de solutions résilientes

93
0

Au bout de ses recherches sur la productivité des cultures à double objectifs et la sécurité alimentaire des petits producteurs laitiers au Bénin face à la variabilité et au changement climatique, Dr. Marthe MONTCHO est arrivée à des solutions qu’elle a exposées aux éleveurs et producteurs laitiers dans l’après-midi du mercredi 3 mai 2023 à l’Université d’Abomey-Calavi (UAC). 

A la faveur d’un atelier de dissémination mercredi dernier dans les locaux du Laboratoire d’écologie appliquée (LEA) à l’Université d’Abomey-Calavi (UAC), Dr. Marthe MONTCHO a partagé les résultats de ses recherches sur « Productivité des cultures à double objectifs et sécurité alimentaire des petits producteurs laitiers au Bénin face à la variabilité et au changement climatique ». Cette étude est un fruit de la collaboration avec le Consortium pour la recherche économique en Afrique (CREA) sur « Le changement climatique et le développement économique en Afrique (CCEDA) ».  

Selon la zootechnicienne, son initiative de recherche est motivée par les difficultés d’alimentation des bétails en saison sèche. Elle rappelle qu’avec le réchauffement climatique et la saison sèche qui devient de plus en plus longue avec des montées de température, il y a un assèchement des parcours naturels. Ceci n’est pas favorable à l’alimentation du bétail parce que celle-ci, au Bénin, repose majoritairement sur le parcours naturel. « Donc il est important de chercher des alternatives de solutions d’alimentation du bétail notamment en saison sèche », défend-t-elle. A ses dires, même s’il y a des pistes alternatives explorées, celle liée à l’utilisation des cultures à double objectifs n’est pas encore très valorisée au Bénin. Il a été question pour elle, à travers la présente recherche, de contribuer à l’intégration des cultures à double objectifs dans l’alimentation du bétail au Bénin. « De façon spécifique, il s’agit d’évaluer l’impact des variabilités de changement climatique sur les cultures à double objectifs en termes de rendement ; d’identifier les principales cultures à double objectifs résilientes à la sécheresse et d’évaluer les valeurs nutritionnelles de ces cultures », précise la chercheuse, Dr. Marthe MONTCHO.

Les données

Dans la pratique, elle a collecté ses données sur les paramètres climatiques -température, humidité, pluviométrie- et sur les productions des cultures sur la période de 1995 à 2020 au Bénin. En termes de cultures, focus a été sur deux céréales à savoir le sorgho et le maïs et deux légumineuses que sont l’arachide et le niébé. Dans son travail, Dr. Marthe MONTCHO a évalué les impacts de la variabilité des paramètres climatiques sur ces cultures, la composition chimique et valeur nutritive des pailles et fanes dans une démarche d’étude comparative. Elle s’est aussi intéressée à la teneur en énergie et aux taux d’injection et de digestibilité des pailles ou fanes des cultures étudiées.

En conclusion

Au regard de l’analyse des résultats obtenus, Dr. Marthe MONTCHO conclut que « les paramètres climatiques notamment l’humidité, la pluviométrie et la température ont un impact sur ces quatre cultures à double objectifs étudiées». « Ces impacts varient selon la culture et aussi selon la région climatique », rapporte-t-elle. Elle indique également que les pailles de céréale (maïs et sorgho) ont une teneur très faible en termes de matière azotique comparativement aux fanes de niébé et d’arachide qui ont également les coefficients les plus élevés en termes de digestibilité. « Ce qui veut dire que lorsqu’on nourrit les animaux exclusivement avec de la paille de céréale, ce serait difficile de couvrir leurs besoins nutritionnels », déduit-elle. 

D’où l’importance, selon Dr. Alassan ASSANI SEIDOU, de développer des techniques pour améliorer la valeur nutritive de ces fourrages et leur digestibilité. A cet effet, il a exposé lors de l’atelier de dissémination, sa technique de traitement des pailles de sorgho et de maïs avec de l’urée pour mieux nourrir les bovins laitiers en saison sèche. Après avoir abordé les avantages et inconvénients, il a exposé la technique de façon théorique dans sa communication mais il y a eu surtout une session pratique. 

Après les communications, les échanges qui ont suivi, avec les éclairages du professeur Brice SINSIN, ont permis aux éleveurs et producteurs laitiers présents à l’atelier de mieux comprendre de quoi il s’agit et d’avoir des réponses à des préoccupations. Notons que Dr. Marthe MONTCHO compte bien poursuivre ses travaux sur la problématique. Cette-fois ci, dans le but d’approfondir les recherches sur les variétés au niveau de chacune des cultures. Elle défend qu’il est important de voir quelles sont les variétés qui sont plus intéressantes en termes de composition nutritionnelle de fourrage. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here