Home Afrique-Inter Inscription  des candidats  recalés  aux examens nationaux  2022-2023 : L’UNEPES plaide, Eléonore LADEKAN ...

Inscription  des candidats  recalés  aux examens nationaux  2022-2023 : L’UNEPES plaide, Eléonore LADEKAN  autorise une session aux retardataires

112
0

Par un courrier en date du 02 avril 2024 signé par son Président le Professeur Virgile AHYI,  l’Union  Nationale  des Etablissements  Privés  de l’Enseignement  Supérieur  (UNEPES) a sollicité le regard  bienveillant  de la Ministre de tutelle, Eléonore YAYI LADEKAN  sur le cas  des  candidats déclarés échoués  aux examens  nationaux  de 2023, pour leur intégration au fichier  des candidats  de l’année  en cours. 

Des explications retracées par le Président de l’UNEPES, il en ressort que lors des inscriptions de 2023, il s’est avéré  en dépit des diligences  des  services techniques  de la DEC  que le système  de filtration  et de veille  sur les  fichiers a rejeté  certaines  candidatures  déjà  objet  d’immatriculation  en 2023. Mais les vérifications conjointes  organisées  par la DEC  avait  laissé  croire en  une acceptation  de  l’ensemble  des inscriptions  mais les  dernières  informations  ont révélé qu’il y avait  encore quelques rejets.

C’est donc suite à cette situation  qui perturbe les candidats de plusieurs établissements en préparation pour rattraper la session de  2024 que l’UNEPES a sollicité l’indulgence de la ministre  afin  d’instruire les services  compétents  pour accorder une  chance aux apprenants

Au regard de cette doléance des ESPES, la Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche  Scientifique (MESRS) a accordé une nouvelle  chance à ces  candidats aux examens nationaux de licence et de master au titre de 2024. A travers  donc un communiqué signé du Directeur de cabinet du ministre, Professeur Rogatien Makpéhou TOSSOU, un registre de préinscription aux examens nationaux de licence et de master a été ouvert permettant aux candidats de s’inscrire. La suite du processus donne droit à la composition des  épreuves pratiques du 29 au 31 juillet 2024. 

Et pendant  que certains promoteurs voient à travers les examens nationaux une belle réforme de la part du Chef de l’Etat, saluant depuis des années  le professionnalisme qui   marque  son introduction dans le système et l’organisation sans faille par la ministre Eléonore LADEKAN, à travers les  différentes étapes,  une minorité  pensent qu’il s’agit toujours d’une réforme en défaveur des EPES. Ces derniers  devront  plutôt entendre raison afin de s’occuper comme leurs collègues de la formation de façon professionnelle et honnête de la formation des futurs cadres du Bénin et de l’Afrique.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here