Home Afrique-Inter JIF 2024 au Bénin : Les femmes de ASEMI, ESMER, ESMER ACADEMY…..en partage...

JIF 2024 au Bénin : Les femmes de ASEMI, ESMER, ESMER ACADEMY…..en partage d’expériences professionnelles

16
0

Les femmes des entreprises de l’Energéticien béninois, Félix Comlan EBO, ont, à  l’instar de beaucoup d’autres entreprises béninoises et du monde entier, célébré l’ édition 2024 de la  Journée Internationale des droits de  la Femme (JIF).  C’était le vendredi 8 Mars 2024  à la Salle de Conférences du Centre  ESMER ACADEMY à ABOMEY-CALAVI. Elles sont venues de ASEMI, de ESMER, de ESMER ACADEMY, de EBOFSOLAR, de ESEEB, de  MIERT BTP, du CPET, du CPFPA, de l’Ong ACIES

A ce rendez vous de partage d’expériences professionnelles on pouvait remarquer  une bonne quarantaine de femmes toutes bien vêtues aux couleurs du tissu officiel de l’édition, venues des bureaux et chantiers de ces entreprises

A l’occasion, deux interventions ont  annoncé les couleurs. Il s’agit du message de la représentante du comité d’organisation, Nelly KPANOU DOMINGO et de celle de la porte-parole des femmes, Olga AVOCE. Elles ont exprimé la reconnaissance des femmes au à leur PDG, Félix Comlan EBO pour avoir accepté permettre aux femmes de vivre  une fois de plus cette édition de la JIF.  Des remerciements sont également allés à l’endroit des femmes pour leur adhésion et engagement à la réussite de la journée. Elles n’ont pas occulté d’appeler leurs collègues à plus d’engagement au travail. 

Des expériences et vécues édifiantes

Sa déficience auditive  de   Modukpè Eyitayo Worou Montecho, Directrice au contrôle et à la comptabilité de ASEMI  ne l’a pas empêché de prendre le devant de la scène pour présenter à ses collègues l’état des lieux de la situation de la femme dans le monde.

Une présentation appuyée par des statistiques et les péripéties qui caractérisent aujourd’hui cette catégorie de la population. Le second volet de sa communication  a concerné son insertion professionnelle en entreprise. A la demande  de donner son appréciation de son inclusion dans le personnel à de l’entreprise ASEMI malgré  son handicap, la directrice au contrôle Modukpè Eyitayo Worou Montecho répond : « Mon insertion à ASEMI m’a été très facile. On n’a pas douté de mes compétences malgré mon handicap. Par contre, je n’ai pas eu de facilité à intégrer l’entreprise où j’ai quittée pour ASEMI. Il a fallu des interventions pour qu’on me concède mon rang de meilleure candidate après les épreuves écrite et orale du test de recrutement ».

Quant à  Nafiatou TIEN EBO, Directrice générale adjointe de ASEMI,  sa communication s’est axée sur la nécessité d’un engagement profond envers la promotion des droits et du rôle des femmes dans le monde professionnel. 

Egalement un  cas particulier dans les entreprises, elle a été appelé à partager avec les femmes ce que ça fait de diriger une entreprise avec son  époux.  Sans langue de bois, elle a fait part de sa méthode. Sa réponse à la question se résume à trois mots : soumission, confiance en soi et engagement.

Ayant rehaussé l’événement de sa présence, le Président du Conseil d’Administration de toutes ces entreprises,  Félix Comlan EBO a salué la forte mobilisation des femmes qui parait à ses yeux comme un signe d’attachement au rayonnement des entreprises.  Il a réitéré son engagement à toujours répondre favorable aux doléances des femmes qui animent toutes les entreprises dont elles concilient la vie professionnelle à la vie familiale. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here