Home Enseignements Causerie sur le retard et l’absence au MEMP: La CSA-Bénin et l’UD-Littoral...

Causerie sur le retard et l’absence au MEMP: La CSA-Bénin et l’UD-Littoral en quête d’approches de solutions pour l’efficacité des activités administratives et pédagogiques

224
0

La Confédération des Syndicats Autonomes du Bénin (CSA-Bénin) a organisé à travers l’Union Départementale (UD) du Littoral une journée de causerie sur les problématiques du retard et de l’absence dans l’administration scolaire notamment dans les enseignements maternel et primaire. C’était ce jeudi 18 Mai 2023 à la Bourse du Travail à Cotonou.

Après le mot de bienvenue de la Secrétaire administrative de l’Union Départementale du Littoral Carine SEGNONNAN  où elle a planté le décor, le secrétaire générale confédérale, Anselme AMOUSSOU  a salué l’initiative. Il a conseillé un syndicalisme responsable, de développement et objectif. Il a invité les militants  à être fier de ces genres d’activités et actions qui viennent  changer les comportements. « Le syndicat ne doit pas être un mal pour l’entreprise mais  un outil de promotion et d’amélioration de performance. » a-t-il conseillé.

Prendre conscience d’un mal est un moyen de s’en guérir… Appel à être fier de ce qui se construit à la CSA Bénin pour le syndicalisme. Il faut donner l’exemple du bon leader ».

Vers des approches de solutions

La communication de la causerie a porté sur le thème : « Impacts du retard et de l’absence sur les  activités administratives et pédagogiques ». Il a été développé par les conseillers pédagogiques, Louis AKEDE, Zone 1 Cotonou Gbégamey,  Edmond ADANVESSODE, Zone 3 Cotonou Gbégamey, Emmanuel HONVO, Zone 4 Cotonou Gbégamey et Léon DOGNON, Zone 5 Cotonou Akpakpa

Pour le communicateur  principal, le Conseiller  Edmond ADANVESSODE, le thème  touche tout le monde enseignant. Il a apporté la communication sur  quatre (4) points à savoir : la  clarification conceptuelle, les  Causes de l’absentéisme et du retard, les conséquences de l’absentéisme et du retard  dans les activités académiques et pédagogiques et les approches de solutions. Pour lui, le développement  de toute société se fonde sur le travail bien fait. Or la réalisation d’une tâche pour un développement harmonieux, exige la ponctualité, le travail bien fait et autre.  L’institution scolaire n’échappe à ces règles.

Parlant des raisons de ces phénomènes, il a cité un auteur dans une étude datant de 2019 : « les absences répétées ou les retards à hautes fréquences proviennent de 87% de motif personnel et de 13% de motif professionnel ». Les échanges ont conduit à relever quelques pistes de solutions ; Le communicateur a invité à rester à l’écoute des enseignants ou de leurs représentants  pour permettre dans la mesure du possible à l’amélioration des conditions de travail, encourager le personnel enseignant avec les primes  d’assiduité  pour limiter l’absentéisme de confort, opter pour la défalcation sur salaire en cas d’absence dite de confort et traduire en conseil des maitres  qui sera sanctionné par un rapport. Il a à l’occasion souhaiter à prendre conseil avec le syndicat auquel il est affilié en cas de récidivisme. Il a fini en indiquant que l’absentéisme et le retard sont une gangrène dans l’administration.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here