Home Environnement/Santé Santé publique: L’AMPB sensibilise sur les bases légales d’exercice de la biologie...

Santé publique: L’AMPB sensibilise sur les bases légales d’exercice de la biologie médicale

56
0

L’Association des médecins et pharmaciens biologistes du Bénin (AMPB) a tenu une conférence dans la matinée du vendredi 26 janvier 2024 à Cotonou autour de la règlementation dans le secteur de la biologie médicale au Bénin. C’est au nombre des manifestations marquant son premier anniversaire de naissance.

Informer sur le cadre légal dans lequel le médecin biologiste et le pharmacien biologiste doivent exercer puis sensibiliser sur les risques auxquels ils s’exposent en cas de pratiques contraires aux exigences de ce cadre. C’est ce qui a beaucoup plus préoccuper l’Association des médecins et pharmaciens biologistes du Bénin (AMPB) pour ‘’la célébration’’ de son premier anniversaire de naissance. Elle y a consacré une conférence sur le thème « la règlementation dans le secteur de la biologie médicale au Bénin ». C’était le vendredi 26 janvier 2024 dans l’Amphi Benoît Christophe Sadeler de l’Institut des sciences biomédicales appliquées (ISBA) à Cotonou, cette même salle dans laquelle l’association a été portée sur les fonts baptismaux le vendredi 16 décembre 2022 et placée sous la présidence du professeur André BIGOT.

A travers sa conférence, l’AMPB poursuit son but principal qui est de contribuer au renforcement de la qualité des prestations du sous-secteur de la biologie médicale au Bénin. « Nous avons voulu ressortir par cette présentation, les lois qui encadrent l’exercice de la profession du médecin ou du pharmacien biologiste », informe Dr Olivia Gaba qui a assuré la communication introductive des échanges. « Il est important dans l’exercice de leurs fonctions, de savoir exactement dans quel cadre ils doivent agir dans leurs faits, gestes et pratiques au quotidien », a-t-elle justifie.

Dans sa communication, elle a d’abord rappelé les bases légales d’exercice de la biologie médicale au regard du code de déontologie médicale, du code de déontologie du pharmacien et de la loi 2020 sur la protection des patients. Dr Olivia Gaba a mis l’accent sur les articles relatifs à l’interdiction de versement de commission ou d’acceptation de ristourne ; l’information et le respect de la confidentialité et de la vie privée du patient ; la liberté de décision du patient par rapport à une analyse ; l’inspection ; etc.

Elle a ensuite attiré l’attention de ses confrères et consœurs sur les sanctions aussi bien administratives que pénales auxquelles ils s’exposent pour non-respect des exigences du cadre légale de leur métier. Dans cette même rubrique, elle a évoqué les recours possibles pour un patient en cas de doute.

Enfin, la communicatrice a exposé les bases légales d’ouverture d’un laboratoire biomédical en République du Bénin, selon la loi 97-020 qui autorise l’exercice en clientèle privée du médecin et pharmacien biologiste. Les échanges qui ont suivi sa présentation ont permis aux uns et aux autres de comprendre davantage ce à quoi ils doivent se conformer dans l’exercice de leurs fonctions.

L’Autorité de régulation du secteur de la santé (ARS) au Bénin se réjouit de ce que l’AMPB ait axé son anniversaire sur la règlementation. C’est du moins d’après le témoignage du représentant du président de l’ARS, Crespin Théodore Soglohoun, lui aussi médecin biologiste. « Le thème est bien apprécié », affirme-t-il. Et pour cause ! Il explique qu’en termes de réformes actuellement dans le secteur de la santé au Bénin, le volet qualité est axé sur trois piliers à savoir la sécurisation des patients, la certification des établissements de santé et l’accréditation des professionnels de santé. Lesquels piliers ont en commun la règlementation.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here