Home Enseignements Réflexions sur les élections professionnelles sectorielles: La FédéSEN/CSA-Bénin relève les insuffisances des...

Réflexions sur les élections professionnelles sectorielles: La FédéSEN/CSA-Bénin relève les insuffisances des textes en vigueur

116
0

La Fédération des Syndicats de l’Education  Nationale de la CSA-Bénin (FédéSEN/CSA-Bénin) célèbre d’une manière professionnelles l’édition 2023 de la Journée internationale des Travailleurs. Elle a choisi réfléchir  sur les élections professionnelles sectorielles. C’est par les communications et échanges qui se sont déroulés ce lundi 1er mai 2023 au Centre ANOUARITE d’Abomey-Calavi.

La cérémonie d’ouverture des assises a été marquée par un seul discours prononcé par le secrétaire général de la FédéSEN/CSA-Bénin, Christian LOKOSSOU, qui a également représenté le secrétaire général confédéral, Anselme AMOUSSOU.

Il ressort de son intervention que le 1er mai, journée internationale des travailleurs, reste une journée de fête quand bien même, les travailleurs ne jouissent pas des fruits des leurs efforts. Le cas des enseignants a surtout attiré les attentions en raison du sujet brûlant relatif aux élections professionnelles sectorielles au MEMP et au MESFTP. « La FédéSEN a souhaité faire de cette journée, une journée de réflexion sur les élections professionnelles sectorielles.

Le choix de ce thème se justifie par le fait qu’au niveau des Ministères des enseignements maternel et primaire, et celui du secondaire, c’est le problème qui bloque les activités au niveau des représentations syndicales.

La première communication a porté sur le thème : « Etude des textes législatifs et réglementaires liés aux élections professionnelles en République du Bénin » développé par Virgile BASSA, secrétaire aux revendications de la FédéSEN/CSA-Bénin, représentant les enseignants du MEMP.

Dans son développement, on retient qu’ « il y a une panoplie de textes qui ne concernent que les élections professionnelles nationales, mais, très peu, concerne ces élections. Ce qui fait mener les interprétations dans tous les sens ».

Sa communication aura donc permis de situer les uns et les autres par rapport aux insuffisances des textes afin que le gouvernement en tienne compte pour les corriger afin de les rendre consensuels pour des élections pour retenir les meilleures représentations des travailleurs. « Fondamentalement dans ce débat, il y a un problème de texte et de personne » a-t-il conclure.

Par ailleurs, deux autres communications ont marqué la journée. Elles sont intitulées : « Les CAP/MEMP et MESFP : Les dessous d’un renouvellement à rude épreuve » et « Analyse des forces et faiblesses des syndicats de la FédéSEN/CSA-Bénin  face aux enjeux  des élections professionnelles et les stratégies à mettre en œuvre pour y participer avec succès » respectivement présentées par   Marc YETOGNON et Richard AHOUANSOU. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here