Home Afrique-Inter Bénin : L’APFB récompense les meilleurs enseignants au concours « Dissertation et Olympisme »

Bénin : L’APFB récompense les meilleurs enseignants au concours « Dissertation et Olympisme »

663
0

Ce Jeudi 24 Novembre a marqué l’édition 2022 de la Journée Internationale du Professeur de Français. A l’instar de certaines  associations et des enseignants de la discipline dans le monde, l’Association des Professeurs de Français du Bénin (APFB) a célébré la journée. Placé sous le thème ; « Le Professeur de français, créateur d’avenir », cette 3ème édition  a été marquée par un  concours « Dissertation et Olympisme » dont les phases préliminaires ont commencé depuis  Mai 2022 et une partie de réflexions au sein de l’APFB.

Lisanias HOUNSA du CEG ZA-KPOTA,2ème prix

Au terme de 4 heures de composition où 14 candidats des sections ont été soumis à une épreuve de dissertation, Samiratou ALIDOU du CEG NOKOUE décroche le 1er prix. Elle a été suivie de deux hommes, Lisanias HOUNSA du CEG ZA-KPOTA et  Rodrigue GOUNDA  du CEG Malanhoui (Adjarra) respectivement 2ème et 3ème. Samiratou ALIDOU a remporté un trophée, une  attestation et un lot d’ouvrages littéraires. Tous les candidats sont aussi repartis avec des ouvrages offerts par des écrivains et partenaires.

De quoi parle le sujet ?

A la proclamation des résultats, le Président du jury, l’Inspecteur Apollinaire AGBAZAHOU  a expliqué aux candidats, le résultat attendu du jury. A l’en croire, le sujet montre l’esclave que l’homme est aujourd’hui face à la technologie. Et quelles que soient les compétences,

Rodrigue GOUNDA  du CEG Malanhoui (Adjarra), 3ème prix

il s’impose au cadre, de faire preuve d’imagination et de créativité pour gérer l’époque actuelle. Ensuite que les enseignants, pour s’assurer que professionnellement ils s’imposent dans leur classe, doivent  s’armer en conséquence. Et comme le recommande la consigne, il fallait poursuit-il,  montrer que d’un côté que l’usage de la technologie est l’idéal. Mais si les apprenants des villes ont accès aux salles numériques, il faut penser aux villages où il n’y a pas d’électricité pour permettre aux enfants d’avoir ce privilège. Il s’agit donc de montrer qu’en réalité, cet idéal ne pourra pas être atteint facilement. 

De la particularité aux défis

Cette édition a connu une particularité que le Président de l’Association, Dr Roger Koudoadinou a relevé. Il s’agit du jury composé du Professeur Pascal Okri TOSSOU et de l’Inspecteur Apollinaire AGBAZAHOU, dont il a  salué le travail impérial et majestueux effectué par  jury. A l’occasion, il a dit toutes ses félicitations aux candidats, notamment aux meilleurs.  Il a encouragé ces derniers, à ne pas lâcher dans la culture littéraire.

Candidats et membres de l’APFB

Par ailleurs, il s’est  réjoui de la réussite de cette 3ème  édition de la journée. Car, précise-t-il, c’est une première en terme d’initiative, en terme de célébration de la Journée internationale du Prof de Français. Il martèle que c’est une graine qui vient ainsi d’être plantée. A ce titre, qu’il a rassuré de ce que l’APFB va se battre à mobiliser des maisons d’éditions, les écrivains, tout le gotha littéraire de sorte que dans les années à venir, les finales qui vont se jouer devront être l’objet d’une plus grande couverture médiatique. Il n’a pas occulté de saluer les partenaires à savoir les responsables de l’Institut Français, l’Ambassade de France près le Bénin et autres.

Parallèlement au concours…

Parallèlement à la composition  des candidats, l’Association était en assemblée générale extraordinaire ajoute, le secrétaire général de l’APFB, Anicet MEGNIGBETO. Une assemblée précise-t-il, élargie aux bureaux des sections départementales. Elle a consisté, renseigne le secrétaire général,  à prendre langue avec les collègues, d’échanger les points de vue et aplanir les activités pour les années à venir. De belles initiatives sous le ministre de l’enseignement secondaire Kouaro Yves CHABI qui viennent renforcer ses efforts à la tête de ce département ministériel.  

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here