Home Enseignements Projet de loi des finances gestion 2023: Eléonore YAYI LADEKAN défend 85.619.888.000...

Projet de loi des finances gestion 2023: Eléonore YAYI LADEKAN défend 85.619.888.000 FCFA

175
0

La ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a planché devant la commission budgétaire de l’Assemblée nationale, hier lundi 21 novembre 2022 à Porto-Novo. Eléonore YAYI LADEKAN a défendu, à l’occasion, un budget de 85.619.888.000 FCFA pour son département ministériel au titre de l’exercice 2023 contre 71.522.209.000 FCFA en 2022, soit une augmentation de 19,71%. 

C’est un budget articulé autour de quatre programmes à savoir, « Pilotage et soutien aux services du MESRS » ; « Enseignement supérieur » ; « Recherche scientifique et innovation » ; et « Vie de l’étudiant ». Ceci, dans la continuité des réformes prioritaires du sous-secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique en phase avec le Programme d’action du gouvernement. 

Selon la ministre, rapportée par sa cellule de communication, se budget permettra en priorité :

•    La mise en place d’un régime de gouvernance des universités publiques, du statut particulier du personnel enseignant incluant un mécanisme d’évolution hors hiérarchie et de maintien en activité après l’âge limite d’admission à la retraite (éméritat) 

•    La mise en place d’un programme de bourses d’études favorisant les filières scientifiques 

•    L’instauration des mesures spécifiques d’incitation à la recherche et à l’innovation 

•    La mise en œuvre de la délégation des prestations des œuvres sociales universitaires au secteur privé

•    La construction et équipement des infrastructures modernes (pédagogiques, laboratoires et résidences) au profit des étudiants et enseignants.

C’est également un budget à impact sur le projet Sèmè City qui est une priorité du gouvernement. Il sera question de : 

•    Accélérer le déploiement de formations d’excellence prioritairement dans les secteurs des STIM et des industries créatives et culturelles construites avec des partenaires de renom. 

•    Etendre le plateau technique du X-TechLab au contrôle qualité (analyse physico-chimique des substances liquides et solides) et à la caractérisation thermomécanique afin d’offrir les prestations d’une plateforme technologique de dernière génération aux entreprises nationales et régionales.

•    Déployer les formations de conception/fabrication numérique et impression 3D ciblant principalement les artisans, les bricoleurs, les lycéens et les écoliers. 

•    Déployer des formations pour modules de e-learning, création de laboratoires virtuels et de contenus multimédia. 

•    Appuyer le volet recherche de projets d’entrepreneurs sur des thématiques innovantes dans différents domaines (nouveaux matériaux de construction, valorisation des fibres végétales,).

•    Déploiement des programmes d’appui a l’entrepreneuriat FP2E avec le renforcement de capacités d’au moins 5 incubateurs, 500 entrepreneurs, 300 apprenants des lycées techniques, et le financement d’au moins 200 entrepreneurs

•    Réaliser les études architecturales, finaliser la viabilisation du site et démarrer la construction des premiers bâtiments du campus à Ouidah.

•    Développer la stratégie ville intelligente de Sèmè City (collecte et exploitation des données)

•    Renforcer le cadre règlementaire, juridique et fiscal de Sèmè City pour attirer des investisseurs.

•    Recruter au moins 15 nouveaux partenaires pour la mise en œuvre de formations de pointe axées sur les métiers d’avenir et le fort potentiel d’employabilité des diplômés. Etc.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here