Home Afrique-Inter Transformation et valorisation des produits halieutiques: La CAOPA forme les transformatrices et...

Transformation et valorisation des produits halieutiques: La CAOPA forme les transformatrices et mareyeuses du Bénin sur les techniques appropriées

172
0

Les femmes transformatrices et mareyeuses du Bénin sont en formation à Cotonou sur les techniques de transformation et valorisation des produits halieutiques. C’est une initiative de la Confédération africaine des organisations professionnelles de la pêche artisanales (CAOPA) soutenue par l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA).

Du 10 au 12 mai 2023, se tient à la Bourse du travail à Cotonou, une formation sur les techniques de transformation et de valorisation des produits halieutiques. L’atelier ouvert dans la matinée de ce mercredi est une initiative de la Confédération africaine des organisations professionnelles de la pêche artisanales (CAOPA) à l’intention surtout des femmes mareyeuses. « Nous sommes venus pour échanger, pour partager les expériences pour mieux valoriser vos produits. On le fait grâce à l’appui de l’UEMOA qui a compris ce que les femmes font et leur rôle dans la chaîne des valeurs au niveau de la pêche », a précisé le Président de la CAOPA, Gaoussou Gueye, lors de l’ouverture de l’atelier. C’est une suite logique des soutiens de l’UEMOA au développement de ce secteur qui occupe 5% de la population active de l’Union, à en croire le représentant du président de la Commission de l’UEMOA, Ibrahima Karambe. La présente formation à Cotonou permettra selon lui, d’augmenter la valeur ajoutée des filières halieutiques artisanales. 

« L’événement de ce jour illustre la bonne collaboration qu’il existe entre la CAOPA et l’UNAPEMAB et permettra à nos femmes d’améliorer leurs compétences », dira le président de l’Union nationale des pêcheurs maritimes, artisans et assimilés du Bénin (UNAPEMAB), Louis Victor Ametepe. Cette formation, a-t-il soutenu, vient à point nommé eu égard aux nombreux problèmes que rencontrent ces femmes dans leurs activités et surtout que le marché devient de plus en plus exigeant. « Ensemble, vous allez échanger et trouver des solutions », s’est réjoui Victor Ahomlanto, le représentant du ministre béninois de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche. Il a invité les participantes à en tirer le maximum de profit.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here