Home Enseignements 3ème diagnostic de l’alimentation scolaire au Bénin: Les résultats en examen pour...

3ème diagnostic de l’alimentation scolaire au Bénin: Les résultats en examen pour accroître l’efficacité du PNASI

44
0

Les résultats de la troisième évaluation des capacités nationales du Bénin en matière d’alimentation scolaire par l’approche systémique pour améliorer les résultats de l’éducation (SABER) font objet d’examen, depuis la matinée de ce jeudi 04 avril 2024 à Cotonou, en vue de leur validation et de l’élaboration d’un plan d’actions pour plus d’efficacité dans la mise en œuvre du Programme national d’alimentation scolaire intégré (PNASI). C’est à la faveur d’un atelier national de deux jours qu’organise le ministère des enseignements maternel et primaire en collaboration avec le Programme alimentaire mondial (PAM).

Les acteurs du système éducatif, autorités préfectorales et municipales, cadres du système sanitaire scolaire et autres acteurs impliqués dans l’alimentation scolaire au Bénin sont à nouveau réunis autour du diagnostic de l’alimentation scolaire avec l’outil SABER. Il s’agit de l’atelier national de validation des résultats de l’évaluation des capacités nationales en matière d’alimentation scolaire par l’outil SABER et d’élaboration du plan d’actions. Il a lieu du 04 au 05 avril 2024 à l’hôtel Azalaï de Cotonou. L’objectif général est d’évaluer les capacités nationales du Bénin pour une mise en œuvre efficiente du programme d’alimentation et de nutrition scolaire sur la base des cinq piliers de l’outil SABER. C’est l’occasion de procéder à l’examen de l’état de mise en œuvre des recommandations du diagnostic de 2017 au regard des cinq piliers du programmes des repas scolaires au Bénin à l’effet de mesurer les progrès réalisés, selon le Directeur de cabinet du ministre des enseignements maternel et primaire Dewanou Avodagbé. 

« L’exercice permettra de ressortir le nouveau statut du Bénin en la matière, de revisiter les plans d’actions existants et de développer un nouveau plan d’actions, visant à assurer plus d’efficacité dans la mise en œuvre du programme – le PNASI, ndlr- dans une approche d’appropriation par le gouvernement », confie la directrice adjointe du PAM au Bénin, Caroline Schaefer. 

De façon spécifique, il est question au cours du cet atelier, de présenter au vu des résultats du SABER de 2017 l’état de mise en œuvre des recommandations issues du premier diagnostic ; revisiter les forces et faiblesses du PNASI à travers les données collectées au niveau local que central durant les mois de janvier et février 2024 ; faire des propositions d’actions prioritaires en réponse au diagnostic SABER et élaborer puis valider le plan d’actions pour la mise en œuvre des actions prioritaires, précise le directeur de cabinet du ministre des enseignements maternel et primaire. Il souligne que le rapport général qui sera issu de cet atelier « permettra de prendre des décisions rapides, pertinentes et cohérentes pour insuffler une nouvelle dynamique visant à accroître l’efficacité et le rayonnement du PNASI ».

Notons que c’est le troisième diagnostic après ceux de 2014 et 2017. La directrice adjointe du PAM au Bénin, Caroline Schaefer, fait savoir que ce nouveau diagnostic intervient dans un contexte de transition et de transfert du PNASI à la partie nationale. Elle souligne qu’au-delà de la mise en œuvre du PNASI, le PAM travaille également à renforcer les capacités nationales en matière de gestion de programme d’alimentation et de nutrition scolaire pour accompagner la transition et le transfert progressif de la gestion dudit programme au gouvernement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here