Home Afrique-Inter Bénin/Programme Traversing Liminality : Une caravane  pour exposer les défis de la femme...

Bénin/Programme Traversing Liminality : Une caravane  pour exposer les défis de la femme noire

405
0

A travers une marche pacifique, les jeunes femmes réunies par le Programme Traversing Liminality avec à sa tête, l’ambassadrice de l’Afrique du Sud ont sensibilisé la population de la commune d’Abomey-Calavi sur les défis actuels pour l’autonomisation de la femme noire. C’était le samedi 05 novembre 2022. A cette occasion, l’Ambassadrice  de l’Afrique du Sud près le Bénin, Robina Marks a sollicité l’implication des hommes pour une autonomisation de la femme africaine.

« L’autonomisation des femmes est la clé du développement d’un pays ». C’est sur ce thème que l’ensemble des femmes bénéficiant du Programme Traversing Liminality ont battu le macadam sous le chaud soleil de la matinée du samedi 05 novembre 2022 pour sensibiliser les habitants de la commune d’Abomey-Calavi sur les défis actuels à relever pour une réelle autonomisation des femmes sur le continent africain. Partie de la devanture de la mairie d’Abomey-Calavi, cette marche a eu pour point d’orgue l’amphi Etisalat de l’Université d’Abomey-Calavi. Occasion pour  la Présidente du comité d’organisation, Sylvia  Azanmaso, la mobilisation des femmes à cette activité dénote de l’engagement de toutes à garder le flambeau de la lutte pour le sursaut de la femme, allumé. Pour sa part, la vice-recteure en charge de la coopération de l’Université d’Abomey-Calavi, Professeure Nelly Carine Kèlomè, a  montré aux jeunes femmes qu’il faut un management des hommes pour un repositionnement des femmes dans toutes les sphères décisionnelles. « Aujourd’hui nous avons pris conscience que nous méritons une place aux côtés des hommes, entend que managers très intelligentes, ça ne sera pas dans la bagarre que nous allons retrouver nos places » confie-t-elle. Aussi, ajoute-t-elle, « faut-il prouver que nous sommes capables de gérer mieux que les hommes lorsque nous sommes à un poste de responsabilité pour mériter la place que nous réclamons » (Ndlr).

Pour une efficacité de la lutte pour l’autonomisation des femmes, les hommes doivent faire partie intégrante. Raison pour laquelle l’Ambassadrice de l’Afrique du Sud près le Bénin, Robina Marks a sollicité l’implication des hommes pour une autonomisation des femmes.  Pour s’en assurer, elle a invité tous mes hommes présents à faire une prestation de serment. Ceux-ci sans se faire prier ont promis à l’ambassadrice les mains pointées vers les ciel, de jouer leur partition pour une autonomisation des femmes noires, gage du développement de toute nation. Pour finir, elle a exhorté tous les participants à garder allumer le flambeau de cette marche qui n’est que le commencement d’une série d’action.

Rappelons que Traversing Liminalility est un programme Sud-Africain dont l’objectif est de contribuer à l’épanouissement de la jeune femme noire. Il regroupe les jeunes femmes dont la tranche d’âge est comprise entre 21 et 30 ans. En effet dans cette tranche d’âge, les femmes sont sujettes à toutes sortes de déception dans la société. Pour aider ces jeunes femmes à devenir des leaders, le programme Traversing Liminality les formes par des coaching. Cette année, 25 jeunes étudiantes de l’Université d4abomey-Calavi bénéficient déjà de ce programme.    Il faut noter que l’UNICEF a marqué de sa présence cette activité.   

Dieudonné MEGBLETO

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here