Home Environnement/Santé Bénin/JIFi 2022 : Véronique TOGNIFODE expose les avancées du Gouvernement pour le droit...

Bénin/JIFi 2022 : Véronique TOGNIFODE expose les avancées du Gouvernement pour le droit des filles à la santé sexuelle, à leur maintien dans le système éducatif et d’apprentissage

563
0

Ce mardi 11 Octobre, la jeune fille sera célébrée au Bénin comme à l’internationale. A  cet effet, les manifestations officielles sont prévues pour se dérouler  à Ouidah, ce 12 octobre 2022.  En prélude à cette commémoration, la ministre des affaires sociales et de la microfinance, Véronique TOGNIFODE fait le point des succès que le gouvernement de la rupture a enregistrés depuis 2016. C’est à travers une message rendu publique et qui évoque les mesures législatives mises en place et les gros investissements pour la scolarisation des filles et leur maintien des filles…… Au regard des avancées, la ministre  qui fait preuve de ses compétences à la tête de ce département ministériel a salué le soutien des partenaires au côté du gouvernement. C’est cela qu’elle a dit ses remerciements  à tous les partenaires techniques et financiers, les Organisations non gouvernementales et de la Société Civile qui œuvrent quotidiennement pour la protection des droits des filles et l’amélioration de leurs conditions de vie.

MESSAGE DE LA MINISTRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA MICROFINANCE À L’OCCASION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA JEUNE FILLE (JIFi) 2022. 

Béninoises, Béninois,

Chers compatriotes,

Le Bénin, à l’instar des autres pays des Nations Unies, célèbre ce mardi 11 octobre 2022, la Journée Internationale des droits de la Fille (JIFi).Proclamée par les Nations Unies en décembre 2011 à travers la résolution 66/170, la JIFi est commémorée chaque 11 octobre pour mettre en lumière les actions en faveur des filles et permettre à chaque pays de faire un arrêt momentané pour faire le point des avancées enregistrées en matière des engagements pris pour la protection des droits des filles.  Selon les statistiques, les filles, dans le monde entier et dans notre pays, sont victimes d’inégalités de tous ordres, de maltraitance, d’exploitation. 

Face à ce constat, les Nations Unies ont lancé un appel fort pour que des actions intenses soient menées au profit de la restauration et de la conservation des droits des filles. 

Durant cette dernière décennie où la JIFi a été déclarée, plusieurs investissements ont été réalisés par le Gouvernement du Bénin pour protéger les filles. Ces investissements se sont accrus au cours de ces cinq dernières années où le Gouvernement béninois, sous le leadership du Chef de l’Etat, le Président Patrice TALON, a pris des résolutions fermes et introduit des réformes allant le sens d’assurer une protection totale aux filles et de leur permettre d’éclore leur potentiel essentiel au développement du Bénin.

Chers compatriotes, 

Comme vous le savez, la fille d’aujourd’hui, est la femme de demain, la future mère des citoyens et des citoyennes, donc le fondement du développement de notre pays. C’est dans cette optique que, dans son message le 07 octobre 2022 à la Communauté internationale sur le thème de cette édition de la JIFi intitulé : « Notre temps est venu. Nos droits, Notre avenir », Monsieur Antonio Guterres, le Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies, a dit, je cite : « Investir dans les filles, c’est investir notre avenir commun », invitant ainsi les Gouvernements à investir dans les filles.

Pour le Gouvernement du Président Patrice TALON, ce challenge n’est pas nouveau. Entre l’édition passée de la JIFi et celle qui sera célébrée demain, le Bénin a considérablement enregistré des avancées et succès notables en matière de protection des filles, de leur droit à la santé sexuelle et de la reproduction et de leur maintien dans le système éducatif et d’apprentissage.

 Nous noterons ici : la promulgation de la loi du 20 décembre 2021 portant dispositions spéciales de répression des infractions à raison des sexes des personnes et de protection de la femme en République du Bénin dans laquelle même les relations amoureuses entre un enseignant et son apprenante est formellement interdite dans le but de maintenir les filles à l’école ;la promulgation de la loi modificative du 20 décembre 2021 relative à la santé sexuelle et de la reproduction en République du Bénin qui encadre l’avortement et protège les filles contre les conséquences de l’avortement clandestin, la promulgation de la loi modificative et complétive du 20 décembre 2021 portant Code des personnes et de la famille en République du Bénin qui donne la possibilité de transmission du patronyme par la fille si cela est souhaité, etc.

Outre ces mesures législatives, le Gouvernement, avec l’appui de certains partenaires, déploie de gros investissements pour la scolarisation des filles et leur maintien des filles à l’école et offre une deuxième chance à celles déscolarisées afin d’assurer leur autonomisation professionnelle. En plus, des mesures d’exonération des frais de scolarisation des filles, le Gouvernement par le biais du Ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance, déploie le projet de l’Autonomisation des Femmes et du Dividende Démographique (SWEDD) qui assure l’offre gratuite de kits scolaires à de milliers de filles issues des ménages pauvres depuis 3 ans, la formation et l’offre gratuites de kits d’installation à 5460 filles déscolarisées et l’insertion professionnelle de 1200 filles diplômées sans emplois sur le territoire national. Aussi, ces derniers mois, le déploiement à grande échelle de la Campagne AGBAZATCHE dans les collèges et lycées et la création de 770 espaces sûrs dans les 77 communes pour sensibiliser les filles sur les comportements à risques et les thématiques de la vie courante, sont autant de mesures d’accompagnement pour protéger les filles et leur garantir un avenir meilleur.

Je voudrais adresser les remerciements du Gouvernement à tous les partenaires techniques et financiers, les Organisations non gouvernementales et de la Société Civile qui œuvrent quotidiennement pour la protection des droits des filles et l’amélioration de leurs conditions de vie.

Le thème de cette édition nous interpelle une fois encore et nous appelle tous à plus d’investissement et d’engagement en faveur des filles, l’avenir de notre nation, car si nous avons des filles bien éduquées, nous aurons des citoyens bien éduqués.

J’invite tout le monde à se joindre à nous à Ouidah le 12 octobre où le potentiel des filles béninoises sera une fois encore révélé.

Ensemble pour garantir les droits et l’avenir des filles !

Vive la Journée internationale de la Fille !

Vive le Bénin révélé !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here