Home Environnement/Santé Projet OmiDelta/UAC :  Deux nouveaux blocs administratifs inaugurés pour l’INE

Projet OmiDelta/UAC :  Deux nouveaux blocs administratifs inaugurés pour l’INE

317
0

Les deux blocs administratifs de l’Institut national de l’eau (INE) construits sur le campus d’Abomey-Calavi dans le cadre du projet OmiDelta financé par les Pays-Bas ont été inaugurés le jeudi 06 octobre 2022.

Sur le campus d’Abomey-Calavi, non loin du terrain de football, se dressent l’un face à l’autre sur environ 700m2 chacun, deux nouveaux blocs administratifs en forme U aux couleurs bleue et blanche. C’est pour l’Institut national de l’eau (INE). Les deux bâtiments inaugurés dans la matinée du jeudi 06 octobre 2022 sont composés de bureaux pour l’administration, bureaux pour les professeurs, bureaux pour les trois départements de formation de l’Institut, deux salles de cours de 70 places chacune, une salle infirmerie, des toilettes, deux salles pour laboratoire, etc.

Les nouveaux blocs offerts

C’est l’une des réalisations du projet OmiDelta dont bénéficie l’INE sous le financement des Pays-Bas pour un milliard six cent millions (1.600.000.000) de francs Cfa, à en croire le directeur de l’INE Mama Daouda. Il s’agit d’une réalisation précisément dans le volet 2 lié au renforcement de capacités. C’est le fruit de la coopération entre les Pays-Bas et le Bénin mais aussi le reflet de l’appui constant de l’Ambassadrice des Pays-Bas au Bénin à l’endroit de l’INE, dira le manager du projet OmiDelta au niveau de l’INE, Bertin Dossou-Yovo.

Le directeur de l’INE Prof. Mama Daouda

Au-delà, la visibilité et le travail qu’accomplit l’INE depuis sa création le 14 octobre 2013 ont compté beaucoup pour l’obtention de ce financement, avoue le recteur de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC), professeur Félicien Avlessi. Pour lui, c’est aussi grâce aux réformes du gouvernement qui donne désormais priorité à la formation professionnelle en réponse aux défis de développement dans chaque secteur.

De bonnes conditions pour renforcer le travail d’excellence à l’INE

Ces deux infrastructures permettront aux étudiants, aux enseignants et à tout le personnel de l’INE de travailler dans de bonnes conditions, avoue le manager. Ceci va permettre à l’institut de poursuivre sa marche vers la réalisation de sa vision à l’horizon 2030 qui d’être un pôle d’excellence en matière de formation, perfectionnement, recherche, expertise et ingénierie dans le domaine de l’eau et de l’assainissement au Bénin mais aussi dans la sous-région, à en croire le directeur de l’INE. L’Ambassade des Pays-Bas au Bénin se réjouit de ce qu’il ait contribué au centre d’excellence que l’INE est devenu en l’espace de 9 ans, a fait savoir le chef de post adjoint et chef de coopération de l’Ambassade, Antonie de Kemp. Il informe que certes c’est le projet OmiDelta arrive déjà à terme cette année mais qu’il ne s’agit pas de la fin de la coopération entre les Pays-Bas et le Bénin notamment avec l’INE. C’est surtout « le renouvellement », a-t-il rassuré.

Les officiels lors de la cérémonie

Au nom du ministre de l’eau et des mines, le président du Comité de gestion du programme OmiDelta, Basile Kanon Adjo a exprimé les gratitudes du gouvernement béninois aux Pays-Bas et à tous les partenaires techniques et financiers pour leurs apports, particulièrement aux instituts de recherche qui ont selon lui, un rôle important à jouer pour relever les défis de l’eau et offrir de l’eau potable à toutes les populations pour tout usage.

Le Recteur de l’Uac, Prof. Félicien AVLESSI et le chef de post adjoint et chef de coopération de l’Ambassade, Antonie de Kemp

Il a souhaité que les deux bâtiments inaugurés soient bien entretenus et gardés en bon état.

Le plaidoyer du recteur Avlessi

Le Recteur de l’UAC a profité de la cérémonie d’inauguration de ces deux infrastructures pour plaider à la construction d’un ampli de 200 places pour l’INE vu l’accroissement de l’effectif de ses étudiants passé d’une centaine en 2013 à 800 déjà en 2020. Le professeur Félicien Avlessi a aussi plaidé pour l’augmentation de la subvention accordée à l’INE. Laquelle subvention est restée fixe alors que les besoins de l’institut s’accroissent d’année en année.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here