Home Afrique-Inter Formation : L’Allemagne ferme des programmes de bourses destinés aux Africains

Formation : L’Allemagne ferme des programmes de bourses destinés aux Africains

529
0

Le gouvernement allemand prévoit de réduire les budgets alloués à des structures de formation et d’échanges d’étudiants et de chercheurs étrangers. Le DAAD, le Goethe-Institut et la Fondation Alexander von Humboldt ont déjà annoncé la fermeture de plusieurs programmes de bourses et de subvention.

Le Service allemand d’échanges universitaires (DAAD) a annoncé la fermeture de 6 programmes de bourses d’études et de recherche destinés aux étudiants et universitaires étrangers, dont ceux des pays africains.

Les programmes de bourses de courte durée pour les étudiants en maîtrise ou encore les cours universitaires d’hiver en Allemagne pour les étudiants et les diplômés étrangers font partie des programmes qui admettaient les Africains et qui ont été supprimés jusqu’à nouvel ordre.

« Ces coupes réduisent considérablement nos possibilités de financement pour les universités, les étudiants et les scientifiques pour les années à venir », a déclaré le président du DAAD, Joybrato Mukherjee

En tout, 6000 bourses sont concernées. Il s’agit des bourses d’études et de doctorat de longue durée pour les étudiants, les doctorants et les chercheurs étrangers, ainsi que le financement des voyages de conférences et de congrès, et les programmes de réattribution de postes de conférenciers dans les universités internationales.  

Les fonds destinés à l’accueil des étudiants étrangers dans les établissements allemands d’enseignement supérieur seront réduits de moitié. Les programmes de coopération régionaux des universités allemandes subiront également des réductions drastiques, tout comme le financement des études allemandes et les activités du DAAD en faveur des anciens étudiants.

Pour cette année, le budget du DAAD s’élève à 195 millions d’euros (199,3 millions de dollars) contre 204 millions d’euros en 2021. Selon l’organisme allemand, cette baisse devrait continuer en 2023 où le financement prévu est de 191 millions d’euros.

Justifiant cette coupe, le gouvernement fédéral a évoqué des restrictions budgétaires qui ont touché le ministère des Affaires étrangères dont l’une des causes est la guerre en Ukraine. Pour ces mêmes raisons, la Fondation Alexander von Humboldt, une institution de promotion et de coopération internationale dans le domaine de la recherche scientifique, et Goethe-Institut, une organisation à but non lucratif dont la mission principale est de promouvoir l’apprentissage de la langue allemande, qui mènent également des activités en Afrique vont connaître des coupes budgétaires.

Dans ces deux institutions, les restrictions menacent des milliers de bourses et de programmes de financement d’organisations culturelles et scientifiques actives au niveau international. Par exemple, Goethe-Institut doit se préparer à une moins-value d’au moins 17 millions d’euros en 2022.  Ce qui entrainera « l’arrêt immédiat » des bourses de formation continue pour 4500 enseignants dans le monde, de même que 6000 manifestations destinées à soutenir les enfants et les jeunes.

La Fondation Alexander von Humboldt se prépare quant à elle, à l’abandon complet de plusieurs programmes, notamment, celui des bourses de recherche pour les chercheurs en sciences humaines et les projets de coopération germano-africains.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here