Home Enseignements Engagement communautaire dans la cantine scolaire à Dogbo: Eviagnon, une association partie...

Engagement communautaire dans la cantine scolaire à Dogbo: Eviagnon, une association partie de 4 mémés prend en charge 6 écoles à Honton

17
0

Face aux difficultés en infrastructures, équipements et condiments pour le bon fonctionnement de la cantine scolaire, les six écoles bénéficiaires du Programme national d’alimentation scolaire intégré (PNASI) dans l’arrondissement de Honton, commune de Dogbo au Bénin, ont désormais le secours de l’association Eviagnon. Elle est portée par l’engagement de femmes, dont des personnes du troisième âge, déterminées à ne pas laisser le programme de cantine scolaire échouer dans leur localité.

Devant, la SG Thérèse Gnancadja Dégbey (gch) et sa présidente (dte) Claire Ouinsou, et derrière, la relève

« L’Etat a déjà fait de gros efforts pour amener la cantine dans nos écoles. Ce n’est pas à Honton que nous allons échouer. » Thérèse Gnancadja Dégbey résume en ces termes, le fondement de l’association Eviagnon dont elle est la secrétaire générale à Honton dans le département du Couffo. « Notre objectif, c’est de faire manger de bon repas à nos enfants à la cantine », ajoute-elle. Partir de cet objectif, elles étaient quatre au départ dans cette œuvre humanitaire, et ce, dans la discrétion, guidées par leur croyance. « Nous sommes chrétiennes. Qui s’occupe d’un enfant, s’occupe de Jésus. », confie la secrétaire générale. Sur le chemin, l’équipe s’est élargie à 15 femmes avec à leurs côtés, le Chef d’arrondissement (CA) de Honton Sévérin Ago comme leur conseiller. « Les femmes, par leurs propres ressources, on fait beaucoup avant de demander des souscriptions à nos frères et sœurs qui sont de la diaspora et aussi ceux qui sont au village pour les accompagner. Nous avons voulu travailler en catimini.», témoigne le CA.

Le Chef d’arrondissement (CA) de Honton, Sévérin Ago

La souscription s’est soldée par une recette de 873.000 F CFA. Une partie du fonds a été consacrée à la construction de cuisine dans une école et la réfection dans deux autres, informe la secrétaire générale. L’association a aussi payé 12 paniers de tomates, 12 paniers de fretins, 1000 bols et 6 bassines au profit des 6 écoles de l’arrondissement. Chaque école a reçu aussi des bois de chauffage. Les premières dépenses ont été évaluées à 703.000 F CFA outre les apports individuels de chaque membre. L’association a également commis une organisation non gouvernementale (Ong) de la région pour l’installation des jardins hors sol dans chacune des 6 écoles.

Subvention aux écoles pour les 25 F par enfant

La présidente de Eviagnon, Claire Ouinsou

Au nombre des difficultés dont l’association a pris connaissance lors de ses rencontres avec les parents d’élèves, les enseignants et autres acteurs impliqués dans la gestion de la cantine scolaire, il y a le recouvrement des 25 F par enfant. « C’est la plus grosse difficulté », rapporte Thérèse Gnancadja Dégbey. Avec les récentes réformes de l’Etat, seuls les enfants qui payent les 25 F ont droit à la cantine. Mais Eviagnon, consciente de la réalité de son milieu, et afin de ne voir aucun enfant manquer le repas à la cantine à l’école, a décidé de subventionner cette souscription dans les écoles.

« Après petit calcul, nous avons vu que 25 francs par jour par enfant pour toute l’année scolaire fait 4500 F CFA. En rencontrant les parents, nous avons demandé que chaque parent paie 2000 F par enfant. Eviagnon va s’occuper du reste, 2500 F par enfant chaque année », confie la secrétaire générale. « Pour le mois de mars 2024, nous avons déboursé 222.000F. En avril, il y avait les congés ; on a sorti 89.000 F. Pour le mois de mai, il y a eu plusieurs perturbations ; on a soutenu avec 100.000 F », expose leur conseiller, le CA.

Perspectives

Après leur première année scolaire d’action, ces femmes membres de Eviagnon réfléchissent déjà à comment s’organiser pour les prochaines années. Il y aura plus de réussite, à en croire le CA. Pour lui, la première année fut celle d’apprentissage. Il indique que l’association connait désormais les difficultés liées à la cantine selon les périodes de l‘année scolaire et saura mieux les affronter. Déjà en perspective, il informe que beaucoup d’actions seront menées avant la prochaine rentrée scolaire dont la construction des cuisines des autres écoles à cantine dans Honton.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here