Home Enseignements Secondaire général Justice :  Un enseignant volontaire radié pour viol

Justice :  Un enseignant volontaire radié pour viol

553
0

Au Togo, un enseignant volontaire libéré de prison vient d’être exclu du système éducatif national. En poste à l’EPP Afagnan Gleta/A, l’enseignant a été incarcéré pour viol sur une élève mineure. La décision de sa suspension a été prise par le secrétaire général du ministère des enseignements primaire, secondaire et technique de l’artisanat.

Dans une note en date du 3 mars dernier adressée aux directeurs régionaux, Emmanuel Ahiya informe que le sieur SAMATY Sessey, enseignant volontaire en service à l’EPP Afagnan Gleta/A, a été coupable de séquestration et de viol sur une élève mineure. Il fut incarcéré puis libéré actuellement.

« Je vous invite à instruire tous les chefs d’établissement de vos ressorts pédagogiques de ne pas admettre le mis en cause comme enseignant dans le système éducatif togolais », a ordonné M. Ahiya.

L’enseignant volontaire prend cher

Au Togo, il n’y a plus de place pour les violeurs des élèves. En novembre 2022, les députés ont adopté la loi portant protection des apprenants contre les violences à caractère sexuel.

Selon les textes, les contrevenants s’exposent à des peines de prison allant de 5 à 25 ans, et des amendes compris entre 1 et 15 millions de FCFA.

L’objectif de cette loi est d’améliorer la prévention de ces violences, d’apporter une réponse holistique et intégrée aux victimes, et de lutter efficacement contre les grossesses précoces et la déperdition scolaire des filles. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here