Home Afrique-Inter Marche pacifique des travailleurs au Bénin: Les SG /AMOUSSOU, BACHABI et CHADARE et...

Marche pacifique des travailleurs au Bénin: Les SG /AMOUSSOU, BACHABI et CHADARE et des manifestants arrêtés

2394
0

C’est aux environs de 9 heures 10, ce samedi 27 Avril 2024 que les secrétaires généraux confédéraux de la CSA Bénin et de la CGTB Anselme AMOUSSOU et Moudassirou BACHABI ont été arrêtés par les forces de sécurité. C’est  à la Place Bulgarie à Gbégamey. Tous les accès à la Bourse du Travail étaient  bloqués par la Police Républicaine, les organisateurs ont tout de même tenu à marcher,

Le film de leur arrestation

Empêchés de manifester en ceinturant la Bourse du Travail où la marche pacifique de protestation devrait prendre corps, les manifestants présents  ont profité de la sortie des secrétaires généraux de la CSA Bénin et de la CGTB de la Bourse du Travail où ils étaient tôt, pour changer d’itinéraire à la marche. Sur environs une heure, ils ont avec des chants, des cris de victoire et l’hymne nationale battu le macadam en prenant par le nouveau goudron du Marché des Arts pour rejoindre les pavés de l’INEAM  et atterrir à la Place Bulgarie à Gbégamey. Avec leurs banderoles, ils ont manifesté au pied de la figure emblématique. Pendant ce temps, la barrière des forces de sécurité installée de l’autre côté, au carrefour « Notre Dame des Apôtres »   a avancé empêchant la foule de remonter sur la Bourse du Travail. Mais les manifestants s’étant vu détourner ont pris place au sol devant les forces de sécurité qui ont envahi la foule mettant la main sur Anselme AMOUSSOU, Moudassirou BACHABI et autres manifestants. Avec de gaz lacrymogènes, elles ont dispersé le reste des manifestants.

CHADARE arrêté

Quelques instants après, Noël CHADARÉ, le secrétaire général de la COSI-Bénin informe qu’il  s’est rendu au commissariat central de Cotonou avec son homologue de l’UNSTB après l’arrestation de leurs collègues. Sur place, ils ont vu le Directeur Général de la Police Républicaine (DGPR), Soumaïla YAYA en personne. L’accès à leurs collègues leur a été refusé.

Aux dernières nouvelles, le secrétaire général de la COSI Bénin, Noël CHADARE a été lui aussi interpelé. Il séjourne donc depuis quelques heures au Commissariat central de Cotonou, selon les informations reçues.

Précisions que la marche pacifique était  organisée pour protester contre  la cherté de la vie initiée par quatre centrales syndicales (la CSA-BÉNIN, la CGTB, l’UNSTB et la COSI-Bénin). Mais la marche avait pas reçu l’assentiment du préfet du Littoral, Alain OROUNLA qui a à travers un communiqué rendu public jeudi dernier exigé  des organisateurs, une demande d’autorisation.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here