Home Politique Bénin :  Les confédérations  en phase avec les textes pour la marche de...

Bénin :  Les confédérations  en phase avec les textes pour la marche de demain

383
0

Le Mercredi 17 avril 2024,  la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (CSA-BENIN), la Confédération générale des travailleurs du Bénin (CGTB),  l’Union nationale des syndicats des travailleurs du Bénin (UNSTB)  sont montés au créneau pour annoncer l’organisation d’une grande marche pacifique de protestation dans la ville de Cotonou contre la cherté de la vie et autres problèmes liés aux conditions de vie et de travail,  le samedi 27 avril 2024.

Pendant que  les courriers sont déjà introduits dans les services compétents pour recevoir l’autorisation, le Gouvernement a décidé de rencontrer le mercredi 24 Avril 2024 les initiatrices du mouvement pour une partie de  négociations. Malheureusement, les quatre ministres désignés par le gouvernement n’ont pas encore réussi à convaincre les confédérations syndicales qui ont décidé de maintenir la marche du samedi 27 avril.

Alors qu’elles étaient dans l’attente de recevoir un avis favorable de la préfecture du Littoral et   le gouvernement  n’a trouvé d’objection à la marche, c’est un avis défavorable qui circule sur la toile interdisant la marche.

Dans un communiqué le Préfet Alain Orounla estime que les organisation syndicales n’ont pas respecté les textes en vigueur et donc se doivent  de « se conformer aux textes et procédures en vigueur  en formulant à l’endroit  des autorités compétentes une demande  d’autorisation de marche  en bonne et due forme  et ce dans le délai  réglementaire ». Le Préfet réclame donc un document les autorisant à organiser la marche.

Les syndicats disent avoir respecté les textes

A la suite du Préfet, un communiqué  a été diffusé depuis la Bourse du Travail par cette fois-ci, la CSA Bénin, la CGTB, l’UNSTB et la COSI Bénin de Noël CHADARE qui s’invite dans le mouvement avec ses militants en posant sa signature sur le communiqué.

Je « Les organisations initiatrices  informent l’ensemble  de l’opinion publique et les travailleurs  que  les formalités administratives  ont été  bel et bien accomplies auprès  de la mairie  de Cotonou, de la  Préfecture du Littoral, de la  police républicaine à travers  la Direction  départementale  de la police Républicaine  du  Littoral et le commissariat  central de la ville  de Cotonou. De même, la direction  nationale des sapeurs pompiers  et la croix rouge béninoise ont été  sollicitées officiellement pour encadrer  et sécuriser  l’itinéraire  et les marcheurs du point de départ  jusqu’à la destination de la place  de l’Etoile rouge ». Mieux « Par deux fois, le suivi des correspondances  a été fait  notamment dans l’administration  de la préfecture  du Littoral qui n’a  signalé aucun  manquement au courrier ».  Par conséquent, les  confédérations syndicales  démentent tout report  de la marche  pour non  accomplissement de formalités requises. Elles confirment  la tenue effective  de la  manifestation  de ce samedi 27 avril 2024. Les syndicalistes estiment que le Préfet est dans « un jeu d’influence afin de distraire les travailleurs » fortement mobilisés pour la cause. L’effectif souhaité par le SG/CGTB Moudassirou BACHABI est de 10.000 travailleurs dans les rues. A cet effet, il appelle les club de sport, les vendeuses des marchés, les étudiants, les conducteurs de taxi moto et l’association des consommateurs qui d’ailleurs ont déjà confirmé leur présence. En réalité, la marche est initiée pour exiger du gouvernement des mesures urgentes face à la flambée des prix des denrées alimentaires et la cherté de la vie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here