Home Afrique-Inter Le Burundi s’imprègne de l’expérience  du Laboratoire LAPEDIH au Bénin sur  les ...

Le Burundi s’imprègne de l’expérience  du Laboratoire LAPEDIH au Bénin sur  les  pratiques  de stage d’application 

165
0

L’Université du Burundi à travers son Institut de Pédagogie Appliquée  engage  une recherche documentaire et empirique sur les bonnes pratiques  de stages d’application  et leur rôle dans la formation et la professionnalisation  des professeurs de lycées et collèges. La mission est exécutée par le Doyen de l’Institut, Professeur Emile NIBONA qui séjourne depuis quelques jours au Bénin.  Il était hier, Jeudi 25 Avril 2024, au Laboratoire de Pédagogie et de Didactique des Humanités  (LAPEDIH) de l’Ecole Normale de Porto-Novo au Bénin, où il a été reçu par le Professeur Jean-Claude HOUNMENOU et quelques membres du laboratoire.

Au cours d’une séance tenue dans les locaux du laboratoire à l’ENS de Porto Novo, le Directeur du LAPEDIH, Professeur Jean-Claude HOUNMENOU a procédé à une présentation à la délégation, l’expérience des pratiques de stage d’application qui se déroulent dans son laboratoire depuis sa création en 2016.  Après quelques heures d’échanges, les deux responsables expriment leur satisfaction de cette opportunité qui vient renforcer les deux laboratoires.

Satisfaction !

Le Professeur  Emile NIBONA de l’université du Burundi sort avec un sourire aux lèvres signe d’une mission accomplie et au-delà des attentes. Il déclare : « Après avoir suivi la présentation du Directeur  de ce laboratoire homologue au Bénin, sur la manière dont le système éducatif béninois est organisé, nous avons été très ravis.

Nous avons aussi eu des informations sur la manière dont les stages sont organisés, nous avons été  aussi très satisfaits parce que comparativement à  ce que nous faisons et ce que nous entendons dans les autres pays, je trouve qu’au Bénin, il y a d’innovation. Je veux parler par exemple du volet où les stages sont organisés en quatre phases. il y a les stages de découverte en première année, les stages de consolidation en  deuxième année, les stages de perfectionnement  et de professionnalisation par la suite.  Ces niveaux de stage nous inspirent aussi dans nos offres de formation ». Il  précise  qu’une restitution de la  mission sera  faite et le rapport sera soumis à des comités qui vont analyser les pratiques pour aller à la révision des offres de formation de l’Université du Burundi.

Pour sa part, le Directeur du LAPEDIH, Prof. Jeau-Claude HOUNMENOU pense que la visite a été un rendez-vous d’échanges scientifiques, de donner et de recevoir. Il dit avoir aussi tiré une bonne pratique des échanges.

« …Nous avons retenu que le Burundi met beaucoup plus l’accent sur ce que nous appelons  au LAPEDIH,  les micro enseignements qui sont des séances au cours desquelles un élève enseignant fait des simulations sous la direction d’un professeur de didactique où il choisit un sujet d’apprentissage qu’il prépare et puis il  déroule  cela comme un cours face à ses camarades étudiants, comme si ces derniers étaient des apprenants qui se comportent en même temps comme des évaluateurs. A la fin, les camarades-examinateurs  renvoient  le feed-back à celui qui a presté ».

A la découverte du  LAPEDIH

Il faut préciser que le Laboratoire LAPEDIH est créé au sein de l’Université de Porto Novo en octobre  2016.  Il a fait du chemin avec la création d’une méthode pédagogique pour les universités appelée, « La Méthode d’enseignement des connaissances selon HOUNMENOU », plus simplement la pédagogie par l’apprentissage guidée qui a été élaboré pour le compte du laboratoire.

Au cours de ce chemin de 8 ans, le LAPEDIH a organisé beaucoup de journées d’études  sur diverses thématiques liées à l’éducation en général. Il  a aussi fait une recherche nationale sur les représentations de l’Approche par compétences (APC) sur les enseignants  du secondaire au Bénin. Cette recherche a fait récolter  de bons résultats et de bonnes informations sur la manière dont l’APC est appréhendée au Bénin et sur les inadéquations que cela entraine au plan méthodologique.  Elle a généré beaucoup d’articles dont un, déjà publié dans une revue que le Laboratoire a créé. Les membres du laboratoire ont participé à l’international à plusieurs rencontres scientifiques, aux colloques. Son Directeur, Jean-Claude HOUNMENOU a également déjà pris part à plusieurs symposiums, dont le premier symposium continental africain sur les innovations pour la recherche en Education en Afrique. Ces résultats viennent confirmer  que la création du laboratoire était une nécessité dans la recherche pour un enseignement  de qualité.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here