Home Environnement/Santé Musée à Ciel Ouvert : Une nouvelle phase des fresques lancée à...

Musée à Ciel Ouvert : Une nouvelle phase des fresques lancée à Cotonou

23
0

Cotonou, la capitale économique du Bénin, se pare de couleurs et d’expressions artistiques avec le lancement de la deuxième phase des fresques dans le cadre du projet « musée à ciel ouvert ». Le mur du Port Autonome de Cotonou devient ainsi le théâtre d’une nouvelle vague d’œuvres de graffiti, enrichissant le paysage urbain de la ville.

Depuis quelques jours, des murs dans la ville se métamorphosent grâce à l’introduction de nouvelles créations artistiques. C’est « musée à ciel ouvert ». L’initiative vise à transformer les espaces publics en galeries d’art accessibles à tous, offrant ainsi une expérience artistique immersive aux visiteurs de la ville et à la population en général.

Le projet « musée à ciel ouvert »  qui provient du festival EFFET GRAFF,  symbolise l’engagement en faveur de l’art urbain et de la valorisation de la culture locale. En offrant une plateforme d’expression aux artistes, qu’ils soient locaux ou internationaux, cette initiative contribue à dynamiser le paysage culturel de la ville et à renforcer son identité artistique unique. Il s’inscrit  dans la droite ligne du Programme d’actions du gouvernement (2021-2026) de la République du Bénin qui vise l’accélération des initiatives de production et de promotion des arts au Bénin. 

C’est un projet mise en œuvre par l’Agence de développement des arts et de la culture (ADAC) du ministère du tourisme, de la culture et des arts en partenariat avec la fondation Claudine Talon. Ce projet consiste à réaliser sur une partie du boulevard de la Marina, des graffitis, baptisé « Marina Boulev’art Gallery ».

Les fresques qui ornent désormais les murs du Port Autonome de Cotonou sont le fruit du travail et de la créativité d’artistes talentueux, dont les œuvres captivent l’imagination et évoquent des émotions variées. Chaque fresque raconte une histoire, reflétant la diversité et la richesse de la culture béninoise, tout en ouvrant des fenêtres sur des horizons artistiques innovants.

Cette deuxième phase des fresques est non seulement une manifestation de l’art urbain, mais aussi une invitation au dialogue et à la réflexion sur la place de l’art dans l’espace public. Les fresques deviennent ainsi des points de convergence où les citoyens peuvent se retrouver, échanger et s’inspirer mutuellement.

Le projet de musée à ciel ouvert à Cotonou ne se limite pas à la simple décoration des murs, mais il représente aussi un véritable catalyseur de changement culturel et social. Il incarne “la volonté de la ville de Cotonou” de promouvoir l’art sous toutes ses formes, tout en revitalisant les quartiers et en encourageant l’engagement communautaire.

Il est a noter que pour cette deuxième édition des fresques dans la ville de Cotonou, une quarantaine de nouveaux artistes nationaux et internationaux (muralistes, graffeurs, pochoiristes) vont présenter leur art sur environ un kilomètre le long du mur du Port de Cotonou. 

Christelle Djomamou

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here