Home Environnement/Santé Soirée de danse à Le Centre: Serges Amoussou Guénou danse la sagesse...

Soirée de danse à Le Centre: Serges Amoussou Guénou danse la sagesse du « grand-père des arbres »

185
0

Le danseur-chorégraphe Serges Amoussou Guénou était sur scène dans la soirée du samedi 3 décembre 2022 à Le Centre à Lobozounkpa dans « Le grand-père des arbres ».

Dans le désert du Ténéré au Niger, a survécu le célèbre arbre acacia. Seul ayant survécu, le mythique arbre servait d’abri et de repère aux touristes. Il est au cœur du discours du corps de Serges Amoussou Guénou le soir du samedi 3 décembre 2022 à Le Centre. Le chorégraphe l’appelle « Le grand-père des arbres ». Sa création qu’il présente dans un décor aussi ‘’désert’’ ce soir à Lobozounkpa porte la même identité. Une quarantaine de minutes durant, l’artiste danse contemporain, la sagesse qu’il retient de l’histoire de cet arbre. « L’arbre est un être vivant comme l’homme. L’arbre abrite tout le monde. Si cet arbre sert de refuge à tout le monde sans discrimination, sans distinction de personne, pourquoi pas l’homme ? Pourquoi l’homme ne peut pas être doté de cette sagesse et se dire ‘’je serai un grand père des arbres pour les autres’’ ? », danse l’artiste avec ardeur. Son expression corporelle se pose par moment sur une voix en fond sonore qui appelle à la réflexion autour de cette interrogation. Son message est visiblement compris. « Le grand père des arbres, c’était une image qui nous poussait à la réflexion, nous poussait à accepter tout le monde », retient Ludovic Baron au terme du spectacle. « Il faut aimer », résume le danseur-chorégraphe Franck Abdon Zossoungbo qui trouve le spectacle « exceptionnel en termes de création ». « Il s’agit d’un appel à la conscience, soyons un grand père des arbres », confirme l’artiste. Serges Amoussou Guénou explicite que c’est une invite à l’aide, à la solidarité. « Être grand-père des arbres, c’est cultiver l’entraide, c’est aider ».

Ce spectacle porte spécifiquement le plaidoyer pour les arts où les subventions sont parfois à la tête du client au détriment de la compétence des acteurs et de la qualité des projets, selon l’artiste. « Dans le monde artistique, nous avons besoin d’aide, de coup de pouce », plaide Serges Amoussou Guénou invitant à la recherche de Rachel, à découvrir. « Arbre-moi !», crie et répète mainte fois le chorégraphe. « Le grand-père des arbres » ou « Arbre-moi », pourrait devenir le nouveau concept de danse.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here