Home Enseignements Université de Parakou : Un centre de valorisation des déchets installé

Université de Parakou : Un centre de valorisation des déchets installé

517
0

Les résultats positifs enregistrés à l’Université d’Abomey-Calavi (UAC) dans la transformation des ordures  et déchets inspire l’Université de Parakou (UP). C’est ainsi que l’équipe rectorale dirigée par le Professeur Bertrand SOGBOSSI a pris appui sur cette prouesse de l’UAC afin de faire face aux défis de la gestion des ordures au campus de Parakou. A cet effet, il a sollicité l’expertise d’un enseignant chercheur rompu du domaine ayant fait ses preuves au Bénin et dans la sous-région. Il s’agit du Professeur Placide CLEDJO, directeur du centre VALDERA, investi dans la valorisation des déchets à l’université d’Abomey-Calavi. Il a été convié par les autorités rectorales de Parakou sur la période du 12 au 15 décembre 2022 afin de procéder au partage d’expériences d’Abomey-Calavi à l’Université de Parakou pour les mêmes retombés.

L’Université de Parakou rentre dans une nouvelle dynamique de proposition de formations à vocation entrepreneuriale. C’est ce qui explique la création depuis quelques jours d’un centre de traitement et de valorisation des déchets organiques. L’objectif est de transformer les déchets en biogaz et en compost amélioré en vue de résoudre les problèmes d’éclairage public dans l’enceinte du campus et surtout de commercialiser le compost pour soutenir et améliorer les ressources de l’Université de Parakou. Par ailleurs, les sachets plastiques seront transformés en pavés.

A l’occasion, le directeur du centre VALDERA, Professeur Placide CLEDJO s’est fait accompagner du Recteur Bertrand SOGBOSSI et du chef service des affaires financières pour  faire le tour des divers aspects du sujet, projeter ce qui sera fait afin d’anticiper sur les éventuels écueils. Au cours des échanges, l’Expert a confirmé  combien le rejet systématique des ordures dans la nature est à la fois un danger pour l’environnement, mais aussi une perte puisqu’il est possible de profiter de ces rejets produits par les populations pour tirer un meilleur parti.

Vers le recyclage des dizaines de tonnes de papiers et autres déchets

Après les échanges, les visites et les explications sur le projet durant  les quatre  jours, l’équipe rectorale de l’UP, à travers son premier responsable, le Professeur Bertrand SOGBOSSI a décidé dans l’immédiat, de rendre très performant et surtout répondre aux besoins d’une bonne gestion des déchets sur le campus. Elle entend œuvrer à débarrasser les diverses entités des piles de papiers conservés jusque-là, et qui encombrent les couloirs, bureaux et autres, disputant l’espace avec les étudiants, les enseignants et le personnel administratif.

L’engagement du rectorat vise à procéder au recyclage des dizaines de tonnes de papiers qui sont des anciennes copies de composition datant de dizaines d’années en arrière, les piles d’épreuves d’années antérieures aux programmes déphasés. Il y a aussi l’option de les transformer en alvéoles, en plateaux d’œufs ou en briquettes de charbon pour l’usage et pour la vente. L’énorme quantité de papiers déjà disponible, et celle utilisée chaque année pourrait être une source véritable pour l’activité continue du centre de valorisation des déchets.

A long terme, le rectorat envisage étendre les solutions ainsi envisagées aux problèmes posés par les déchets en dehors du campus de Parakou. Il compte bien s’appuyer sur un atout fondamental, la disponibilité dans les environs de l’université de Parakou, des bouses de vaches, véritables sources d’Azote. Ce qui augure de belles perspectives pour la mise en œuvre des solutions à l’échelle nationale. Des idées trottent déjà dans la tête du recteur et de son hôte. Il s’agit de trouver les mécanismes pour contribuer à une culture cotonnière respectueuse de l’environnement et de la terre. Les bouses de vache, les déchets organiques et bien d’autres devront être utilisés à cet effet pour débarrasser le Bénin et ses villes et villages, des milliers de tonnes de déchets qui polluent l’environnement et provoquent de nombreuses maladies.

Il faut préciser que plusieurs étapes caractérisent le processus de valorisation des déchets. Il s’agit des étapes : de la collecte des déchets, du regroupement des déchets, du tri des déchets ensuite de la formation des andains, du compostage et enfin du tamis du compost

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here