Home Religion/Culture ZOGNIDI à la B’az: Ces 20 femmes qui préparent une révolution dans...

ZOGNIDI à la B’az: Ces 20 femmes qui préparent une révolution dans les arts vivants

12
0

Une nouvelle ère s’annonce dans le secteur de la culture notamment dans les arts vivants au Bénin. L’heure d’un réel et meilleur positionnement artistique et culturel de la femme. Ceci se prépare depuis la Cité contemporaine de la recherche et de la création (CCRC) La B’az à Ouèdo. 

Ici à la B’az, l’association Tout Gran Theatr Djogbe a mis en place un dispositif qui encourage l’entrepreneuriat culturel féminin, le développement de compétences et du leadership culturel féminin. C’est à travers son projet dénommé ZOGNIDI mis en œuvre avec le financement du Bureau de la Coopération Suisse et l’accompagnement de l’Ambassade de France au Bénin.

Elles sont vingt (20) stagiaires embarquées pour la première cohorte de femmes porteuses de cette révolution dans les spécialités « administration et management de produits culturels », « scénographie », « mise en scène » et « critique d’art ». Elles sont Bernadette WIDA, Tatianaëlle TOLLO, Félicité ADJAKPA, Béola TOUGOURT et Ablavi Elise SOSSOUKISSE pour l’administration et management de produit culturel. Armelle NAGOBA, Hosana BEKOU, Edith Olive Sènan ZODEHOUNGAN, Miraculée HODEHOU et Tatiana GNANSSOUNOU évoluent dans la section « mise en scène ». Pour le compte de la scénographie, la B’az forme Mevi Marie VISSEHO, Linda ANAGONOU, Davida YEROPA, Bénédicta BABAGBETO et Catherine CHALLA. Dans la critique d’art, il y a Pricette ZANNOU, Chamellie DOGNON, Ruth DAAGUE, Frédérica AKOMEDI et Bénédicte GBEDJI.

Venues de Parakou, Porto-Novo, Tanguiéta, Comè, Abomey-Calavi et Cotonou, elles ont effectué leur rentrée à la B’az depuis le 15 novembre 2023. Elles ont cinq (5) mois de formation théorique et pratique sur initiation à l’informatique, conception, réalisation et planification de projets culturels, administration de structure culturelle, initiation à la scénographie, technique de mise en scène, initiation à la critique d’art, diagramme dramatique, construction de processus : dialogue corps, espace et actions. 

A l’animation, ce sont des formateurs ayant déjà fait leurs preuves dans leur discipline respective. Ils se succèdent à la B’az pour faire de ces femmes stagiaires, des spécialistes compétentes dans leur domaine. Tout a commencé par le volet initiation à l’informatique assuré par AMROISE SINHA et Christian WHANOU. Après, il y a eu déjà Farouk ABDOULAYE, Achille SENIFA, Carlos ZINSOU et Carmélia CHODATON. 

« Tout se passe très bien malgré quelques difficultés qui, dans le fonds, n’entravent en rien le bon déroulement des formations », informe Didier Sèdoha NASSEGANDE, coordonnateur du projet. La comédienne Nathalie HOUNVO YEKPE, animatrice de l’une des causeries perçoit déjà l’horizon de ce projet porter les fruits escomptés. « C’est une vraie révolution qui se met en place », selon elle. Elle croit en la capacité de ces 20 femmes en formation. « Elles sont enthousiastes et engagées », affirme l’actrice. D’ailleurs, aucune stagiaire ne veut rien rater de cette opportunité. « Cette formation est une grande opportunité », confie la stagiaire Béola TOUGOURT « ravie d’avoir été sélectionnée pour être de l’aventure »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here