Home Afrique-Inter Anthropologie appliquée aux épidémies émergentes au Bénin: La SoBeSA forme des professionnels de...

Anthropologie appliquée aux épidémies émergentes au Bénin: La SoBeSA forme des professionnels de la santé et des chercheurs en sciences sociales

50
0

La Société Béninoise de Sociologie et d’Anthropologie (SoBeSA) en partenariat avec le Laboratoire d’Anthropologie Médicale Appliquée (LAMA) de l’Université d’Abomey-Calavi organise depuis hier, jeudi 14 décembre 2023, sur le campus d’Abomey-Calavi, une formation de deux jours à l’intention des professionnels de la santé et des chercheurs en sciences sociales. C’est sur l’anthropologie appliquée aux épidémies émergentes au Bénin.

Plusieurs spécialistes des sciences de la santé, des sciences sociales et humaines, des sciences biologiques, des sciences agronomiques, et autres domaines sont en formation autour du thème « Anthropologie appliquée aux épidémies émergentes au Bénin » à l’Université d’Abomey-Calavi. C’est une activité de la Société Béninoise de Sociologie et d’Anthropologie (SoBeSA) conformément à son Plan de travail annuel (PTA). 

Ils sont réunis pour deux jours, les 14 et 15 décembre 2023, dans l’amphi Etisalat sur le campus d’Abomey-Calavi. « L’objectif est d’interroger les sciences sociales et leurs contributions à la réponse aux épidémies émergentes en Afrique en général et au Bénin en particulier », a indiqué le président de la SoBeSA, professeur Roch Houngnihin, à l’ouverture de la session. 

C’est une formation qui vient à point nommé face à l’urgence et à la nécessité de trouver des réponses désormais dans une approche multidisciplinaire aux défis de santé, selon le directeur de l’Ecole Doctorale Pluridisciplinaire « Espaces, Culture et Développement ». Professeur Placide Clédjo relève que le monde fait actuellement face à l’augmentation des maladies émergentes et ré-émergentes due aux nombreuses interactions animal-homme-environnement. Ces épidémies émergentes constituent de nouvelles conjonctures particulières qui nécessitent de nouvelles attentions, et les sciences sont sollicitées pour rendre intelligibles les situations très complexes dans les interactions de prise en charge de ces pathologies, selon le Coordonnateur de la formation doctorale sociologie-anthropologie, professeur Abou-Bakari Imorou.

« Les présentes rencontres sont donc une occasion exceptionnelle de discussion et d’échanges entre biologistes, médecins, paramédicaux, spécialistes en sciences sociales, chercheurs, scientifiques, etc. », affirme professeur Placide Clédjo. Pour lui, le choix de regrouper divers spécialistes autour d’une même thématique dans cette formation « a pour objectif de générer un esprit de complémentarité et de faire asseoir la nécessité d’une collaboration agissante entre différentes disciplines et différents secteurs d’activités ». Il espère des deux jours de formation, des résolutions pratiques et opérationnelles qui permettront de mieux adresser les défis qui se posent en termes de prise en charge de la santé de la population. 

Notons que la présente session de formation de la SoBeSA a lieu avec le soutien financier du Groupements de recherche internationaux Sud (GDRI-Sud), du Réseau Anthropologie des Epidémies Emergentes (RAEE), de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et d’autres partenaires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here