Home Religion/Culture Fondation Afrique Espérance du père Rodrigue Gbédjinou: 10 ans déjà de semence...

Fondation Afrique Espérance du père Rodrigue Gbédjinou: 10 ans déjà de semence pour la pensée et l’espérance avec les éditions IdS

338
0

La Fondation Afrique Espérance a 10 ans. 10 ans avec les Editions Isidore de Souza (IdS) qu’elle porte. L’anniversaire coïncide avec les 20 ans d’écriture du père Rodrigue Gbédjinou, promoteur de ces deux structures. La double célébration a eu lieu dans la soirée du samedi 2 juillet 2022 (date anniversaire), à la faveur d’un gala littéraire à l’Ecole d’initiation théologique et pastorale (EITP) de Cotonou.

Promotion de l’Afrique et revalorisation de l’être. Engagement à la pensée. Rencontre entre culture et foi. Formation aux valeurs. Accompagnent sur le chemin de la vie … La Fondation Afrique Espérance en a fait ses axes pendant 10 ans. 10 ans depuis le 2 juillet 2012 guidés par des mots clés : espérance, émerveillement de l’autre, amour de la patrie, réconciliation, livre, valeurs, etc. Samedi dernier à l’Ecole d’initiation théologique et pastorale (EITP) de Cotonou, ce fut l’occasion de célébrer une décennie d’espérance en l’Afrique. « Oui, en l’Afrique, nous espérons ! Nous espérons en elle pour ce qu’elle a de beau et de grand à transmettre à l’humanité », a réaffirmé Axelle Adiho, coordonnatrice de la Fondation. 

Aussi, une décennie de rêves réalisés. « Nous avons rêvé amour du livre, nous l’avons concrétisé à travers campagnes de lecture, animation de clubs de lecture. Nous avons rêvé faire croiser culture et foi, et nous avons organisé des foires du livre religieux et des festivals et concours. Nous avons rêvé célébration de la mémoire et il est devenu réalité à travers la réalisation de films documentaires et la publication de divers ouvrages. Nous avons rêvé formations aux valeurs pour une jeunesse africaine souvent en perte de repères et nous avons publié divers feuillets. Etc. », rapporte la coordonnatrice. 

Selon le père Rodrigue Gbédjinou, promoteur de la fondation, c’est une décennie parcourue à pas d’âne à susciter discrètement et secrètement quelque sentier ou chantier d’espérance. A la célébration samedi dernier, l’homme de Dieu qui a donné corps à cette fondation avec les éditions Isidore de Souza (IdS) fait savoir que ces dix années des deux structures ont été portées par la pensée, cette foi à traduire en acte et en action. La pensée, le verbe ; le Christ unique médecin dont a réellement besoin l’Afrique. Cette pensée dont l’absence constitue la racine du mal africain, à en croire le promoteur de la Fondation Afrique Espérance. C’est cet « Engagement à la pensée » qui a porté les Editions IdS pour faire découvrir au public, à chaque parution, le trésor caché dans le livre, dira la coordonnatrice de la fondation. Les éditions IdS, c’est 95 ouvrages publiés sous la signature de 41 auteurs en 10 ans.   

Rodrigue Gbédjinou, un prête semeur et porteur d’espérance dans la cité

Le samedi 2 juillet 2022, jour anniversaire de la Fondation Afrique Espérance et des éditions Isidore de Souza (IdS), c’était aussi une commémoration pour le promoteur dans son parcours d’écrivain. Le père Rodrigue Gbédjinou bouclait lui, deux décennies d’écriture, 20 ans riches en production livresque. A l’en croire, c’est interpellé ou sollicité par des réalités ou enjeux existentiels historiques, sociopolitiques ou ecclésiaux qu’il a souvent proposé ses livres. « Chaque livre a une histoire ; chacun des livres est une histoire ; certains ont même créé des histoires, non pas toujours des moindres. Ils – les livres, ndlr- sont rentrés dans une histoire ; ils sont désormais un certain nombre parce que nos défis sont un peu plus nombreux », informe l’auteur.

Lors du gala littéraire du samedi, cinq présentateurs ont exposé des thématiques qu’aborde dans ses ouvrages, ce prête écrivain engagé pour la pensée, un prête dans la cité avec une passion forte à la justice en Afrique, une voix qui appelle à la conscience nationale et à l’engagement pour la paix et la justice, un prête semeur de l’espérance, etc. Sa voix demeure toujours une de l’espérance. « Que brille en vos cœur, chacun selon sa situation, chacun selon ce qu’il traverse en ce moment, le Logos, l’étoile du matin, la lumière de l’espérance. Le logos nourrit les âmes mais aussi nourrit les corps. Et il est temps de nourrir les corps. Il le fera avec nos cinq pains et nos deux poissons », a prié père Rodrigue Gbédjinou avant de couper le gâteau de la double célébration.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here