Home Afrique-Inter Bénin: La CBDH et l’USAID créent le pont entre Etat, Elus locaux...

Bénin: La CBDH et l’USAID créent le pont entre Etat, Elus locaux et Populations par des « Dialogues sur les Droits Humains » 

750
0

Lors de l’installation des sessions régionales dans les six anciens département du Bénin :  Natitingou, Parakou, Abomey, Lokossa, Abomey-Calavi et Porto Novo,  la Commission Béninoise des Droits Humains (CBDH) a fait le constat d’un déficit de dialogue sur les Droits Humains au Bénin. Il a été remarqué  que la loi une fois votée et promulguée n’est pas enseignée. Par conséquent, les droits sont facilement violés. Face à cet état de choses ne nécessitant pas  forcement des sanctions, mais une politique d’éducation aux Droits humains et un travail à une citoyenneté responsable, la CBDH a, avec  ses partenaires l’USAID et l’Association du Barreau Américain  (ABA-ROLI), décidé d’initier des dialogues dans les six (06) régions du Bénin. Il s’agit d’une part d’échanger avec les populations, les gouvernants locaux qui  ont une responsabilité en matière des droits économique, socio culturel, environnemental. C’est à travers un atelier régional tenu ce mardi 09 Août 2022 à l’hôtel Tibi Libi d’Abomey-Calavi.

Le Président de la CBDH, Isidore Clément CAKPO CHICHI et le Maire d’Abomey Calavi, Angelo AHOUANDJINOU avec à leur côté un responsable de l’USAID

La première session qui a démarré hier par la région de l’Atlantique a mobilisé entre autres :  les commissaires de la CBDH, l’Ambassadeur des États Unis près le Bénin, Brian SHUKAN, la Juge à la Cour suprême  de l’Etat  de l’Ohio, Jennifer BRUNNER, la présidente de l’Association des femmes avocates du Bénin, des maires, des élus locaux, des forces de défense et de sécurité, des hommes de droit,  des leaders communautaires et chefs religieux , des jeunes et des défenseurs des droits de l’Homme,

Après la présentation d’un  film documentaire qui renseigne sur le mandat et les missions de la commission acquises après 40 mois, c’est  la 1ère vice présidente de la commission, Sidikatou ADAMOU HOUEDETE  qui a prononcé le discours d’ouverture de la session. Elle a fait part du contexte ayant conduit aux  sessions régionales. «  La CBDH a instauré un dialogue interactif avec la société civile et pour les défenseurs des droits de l’homme dans les régions pour créer une synergie d’action et une dynamique ayant au coeur les droits de l’homme avec le soutien des officiers des droits de l’homme «  déclare la vice présidente dans son discours. Elle poursuit : «  De façon concrète,  il s’agit de créer des espaces de discussions sur les problématiques des Droits de l’Homme et mettre l’accent sur les priorités de chaque région et le travail des défenseurs de l’Homme ».

l’Ambassadeur des États Unis près le Bénin, Brian SHUKAN, la Juge à la Cour suprême  de l’Etat  de l’Ohio, Jennifer BRUNNER, en première position

Du regard des OSC  aux réactions et contributions

Prévue pour durer du 09 au 10 Août 2022, la première journée de cette session a été également marque par  des panels de discussions et de partage d’informations entre les participants.  A cet effet, des Organisations de la Société Civile (OSC) ont partagé avec l’assistance des actions de leur organisation.

C’est le cas de Maitre Nadine  DOSSOU SAKPONOU qui a présenté des cas sur la prise en charge des Violences  Basées  sur le Genre (VBG) au Bénin. Au nom de l’organisation « Changement social Bénin », Ralmeg GANDAHO a entretenu  sur les droits écologiques et socio culturel dans le département de l’Atlantique. Après leurs présentations, l’occasion a été donnée au maire de la commune d’Abomey-Calavi, Angelo AHOUANDJINOU de saluer le travail abattu depuis quelques mois par la CBDH aux côtés des OSC et qui se fait déjà remarqué dans la région Atlantique pour  la protection et la promotion  les Droits de l’Homme. A l’en croire, la CBDH s’est véritablement inscrite dans le cadre de l’accomplissement de sa mission de promotion et de protection des Droits de l’Homme au Bénin.  Les échanges ont pris fin par les réactions et les contributions des acteurs et  OSC.

Les élus locaux et Dignitaires religieux

Engagement réitéré des Etats-Unis

Dans son intervention après les débats, l’Ambassadeur des États Unis près le Bénin, Brian SHUKAN s’est réjoui de ce que le Bénin et les Etats Unis continuent de protéger les valeurs de promotion et de protection des Droits de l’Homme qui sont des éléments essentiels de toute démocratie. A ce titre, il a  partagé  avec l’assistance, les actions d’appui mises en place par les Etats-Unis à travers l’USAID pour accompagner la mission de la CBDH. Au regard donc des mesures concrètes de protection et promotion,  et les multiplies activités déjà menées par la CBHD, il s’est dit heureux de poursuivre avec ce partenariat.

« Les Etats Unis sont heureux de ce partenariat pour faire avancer les valeurs protégées et faire progresser  les Droits de l’Homme des béninois sans discrimination de race, de genre, de religion, d’handicap. Nous devons aussi veiller à ce qu’ils soient inclusifs et équitables. Les Etats-Unis apprécient donc la relation et les réalisations accomplies ensemble à ce jour » a déclaré l’Ambassadeur Brian SHUKAN.  Il a rassuré de ce que les efforts vont se poursuivre avec des moyens d’une priorité commune. Mais pour la réussite, il lance un appel à la mobilisation. « Il est essentiel que tous les acteurs et décideurs continuent d’apporter leur soutien à la CBDH pour lui permettre d’atteindre les objectifs » a-t-il souhaité.

Au nom de la CBDH, le Président Isidore Clément CAKPO CHICHI  a, au terme des échanges, fait savoir combien, il y a encore du chemin à parcourir en dépit des efforts en cours. Cependant, il a rassuré de la volonté politique au plus haut niveau à accompagner les actions «  Notre plus grand soutien, c’est le Chef de l’Etat. Sans sa volonté, on serait déjà oublié, rangé dans le carton  des institutions se sont entrain d’être fermées. Ceci pour inefficacité ou autres » a-t-il martelé pour inviter les acteurs à plus de disponibilité aux côtés des populations.

Le dialogue se poursuit ce mercredi 10 Août 2022 entre la CBDH et les différents groupes représentés aux assises pour discuter des engagements et des contributions de chaque groupe au profit du travail des  officiers des Droits de l’Homme sur le terrain. Il s’agira de voir les bonnes pratiques, les expériences à partager avec la commission.

Salvina YEMADJE (Stg)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here