Home Enseignements Lancement de la campagne pour les élections professionnelles dans l’enseignement: L’alliance « Aube...

Lancement de la campagne pour les élections professionnelles dans l’enseignement: L’alliance « Aube Nouvelle » s’ébranle pour une victoire écrasante

14
0

L’alliance Aube Nouvelle a entamé sa campagne électorale pour les élections professionnelles sectorielles des 29 mars, 30 mars et 1er avril prochain dans le secteur des enseignements à la faveur d’une cérémonie officielle de lancement le jeudi 14 mars 2024 à la Bourse du travail à Cotonou.

Les syndicats de base affiliés à la CSA-Bénin, CGTB et à l’UNSTB font bloc ensemble pour les prochaines élections professionnelles dans les sous-secteurs de l’enseignement. Ils appellent à voter « Aube Nouvelle » les 29 mars, 30 mars et 1er avril  prochains. Au lancement officiel de la campagne électorale de leur alliance dans l’après-midi du jeudi 14 mars 2024 à la Bourse du travail, ils ont clamé fort qu’il s’agit de la seule alliance où la qualité est maîtresse ; la seule à même de redonner espoir aux travailleurs et d’assurer la renaissance de l’école béninoise. « Aube Nouvelle, pour la dignité de l’enseignant et du personnel administratif. Aube Nouvelle, pour la valorisation de l’enseignant. Aube Nouvelle, sauvons l’école béninoise », ont-ils chanté.

« Le moment est venu de sauver l’école béninoise et ses acteurs qui sont à l’opérationnel… les enseignants, les administratifs et les membres des corps de contrôle. Avec l’alliance Aube Nouvelle, c’est plus sûr », a affirmé Christian Lokossou, coordonnateur national de l’alliance au niveau des enseignements maternel et primaire. « L’alliance Aube Nouvelle veut et doit marquer la différence dans la gestion de carrière du personnel enseignant, qu’on soit administratif ou à la craie », a-t-il ajouté. Il informe que « Aube Nouvelle » s’engage à la mise en place des commissions administratives paritaires (CAP) au service de l’école, pour une école béninoise performante avec des acteurs épanouis et respectés ; à l’amélioration du cadre légal de l’exercice du droit syndicale, etc.

Richard Ahouansou, coordonnateur national de l’alliance au niveau de l’enseignement secondaire, renchérit que « Aube Nouvelle » est une assurance pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des travailleurs des sous-secteurs des enseignements. A l’en croire, c’est l’assurance d’une meilleure défense de leurs intérêts moraux, matériels, financiers, professionnels à travers la représentation dans les différentes instances à tous les niveaux depuis les établissements jusqu’aux commissions administratives paritaires. « Alors mobilisons-nous pour la victoire de l’alliance Aube Nouvelle », a-t-il lancé.

Le soutien des confédérations

Dans ce processus, ces syndicats constituant l’ « Aube Nouvelle » ont l’appui des confédérations CSA-Bénin, CGTB et UNSTB. Au lancement de la campagne, le secrétaire général de l’UNSTB, Appolinaire Afféwé, leur a réaffirmé cet appui parce que selon lui, au-delà d’une élection, il est question de construire un mouvement syndicale efficace. « L’Aube Nouvelle est née de cette volonté de l’efficacité de l’action syndicale. Aube Nouvelle, c’est ce qu’il faut pour donner de l’efficacité à l’action syndicale.», a-t-il informé. « Aube Nouvelle est née pour annoncer la bonne nouvelle de ce que le désespoir des enseignants à trouver solution ; l’insatisfaction des revendications des enseignants à trouver solution ; la carrière des enseignants constitue la première préoccupation de l’Aube Nouvelle, etc. », a martelé le Sg/UNSTB. Appolinaire Afféwé a appelé tous les enseignants à voter pour l’Aube Nouvelle, et ce, sans distinction aucune, même pas d’appartenance syndicale. « Aube nouvelle est faite non pas seulement pour les affiliés de nos confédérations mais pour sauver les travailleurs ; pour leur offrir une aube véritablement nouvelle », dira le secrétaire général de la CGTB, Moudachirou Bachabi. Il défend que cette alliance « est une réponse aux cris de cœur des travailleurs » qui ont marre de voir les syndicats, dit-il, « divisés, morcelés, charcutés, malmenés par des textes céréales ». Il invite à un vote massif de « Aube Nouvelle ». 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here