Home Politique Défense des travailleurs: La CSA-Bénin renforce ses fédérations affiliées sur les négociations...

Défense des travailleurs: La CSA-Bénin renforce ses fédérations affiliées sur les négociations collectives

204
0

La Confédération des Syndicats Autonomes du Bénin (CSA-Bénin) réunit depuis la matinée de ce mercredi, ses fédérations affiliées pour un atelier de formation qui se tient à la Bourse du travail à Cotonou sur « les enjeux et défis des négociations collectives au niveau des branches d’activités au Bénin ».

La Confédération des Syndicats Autonomes du Bénin (CSA-Bénin) n’est jamais dans l’attitude d’une faitière syndicale qui se limite à toujours se lamenter face aux obstacles mais plutôt qui cherche des alternatives pour surmonter les obstacles et atteindre les objectifs relatifs aux désirs des travailleurs. C’est du moins, à en croire son secrétaire général, Anselme AMOUSSOU, ce qui justifie, entre autres, l’organisation de l’atelier de formation de ce mercredi 5 juillet 2023 à la Bourse du travail. La confédération outille ses affiliées sur « les enjeux et défis des négociations collectives au niveau des branches d’activités au Bénin ».

Aux dires du SG/CSA-Bénin, cette initiative se justifie par le contexte actuel au Bénin lié à l’augmentation des salaires avec le contact amer que le gouvernement ne veut pas évoluer du côté des travailleurs du privé. Anselme AMOUSSOU note une sorte de langue de bois au niveau du gouvernement concernant le privé. Il en veut pour preuve, entre autres, le débat sur la hiérarchisation des salaires au sujet duquel le gouvernement avance qu’il ne revenait pas à l’Etat d’intervenir dans les questions salariales des entreprises alors qu’il s’agit d’une mesure essentiellement de justice sociale, expose Anselme AMOUSSOU. « Notre rôle n’est pas juste de pleurnicher. Notre rôle est d’utiliser les voies et moyens pour contourner cet obstacle. […] Il existe des outils aujourd’hui qui peuvent permettre aux travailleurs des entreprises privées d’imposer le débat sur le salaire au sein d’une entreprise ; l’imposer en utilisant les textes […] et les actes notamment les conventions collectives », défend Anselme AMOUSSOU.

Pour y arriver, il rapporte que des hommes avertis du monde syndicale dont l’ex secrétaire général de la CSA-Bénin, Guillaume ATTIGBE, formateur principal sur la présente session de formation, suggèrent d’avoir une vue plus globale pour une synergie d’action plutôt que de percevoir le problème à travers les entreprises prises individuellement. Cela permettra d’avoir la force d’influencer les décisions en faveur des désirs des travailleurs.

Au début de l’atelier, il y a eu les échanges sur les difficultés de fonctionnement mais aussi les perspectives au niveau des fédérations membres de la CSA-Bénin. Dans la suite, les participants ont abordé avec le formateur principal assisté de l’inspecteur du travail Bernard AHISSOU, la structuration et la portée d’une convention collective du travail de branche. Ils ont aussi étudié les différents types ou styles de négociations collectives et les qualités d’un bon négociateur dans la conduite de la négociation collective. 

Cette formation ne sera pas un de plus mais plutôt toute une démarche de convergence des forces pour surmonter les obstacles et atteindre l’amélioration des conditions de vie et de travail des travailleurs. Il est mis sur pied un comité de suivi. La CSA-Bénin engage ainsi ses membres pour finir par imposer une nouvelle donne dans le dialogue social notamment salarial dans les différentes entreprises.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here