Home Enseignements Maternel et primaire Curricula révisés de français et de mathématique au MEMP: 13.192  enseignants de...

Curricula révisés de français et de mathématique au MEMP: 13.192  enseignants de CI et des directeurs d’école en formation sur les nouvelles approches

261
0

Les enseignants et directeurs des écoles primaires sont depuis le lundi 05 septembre 2022 en formation sur les manuels révisés des classes de Cours d’Initiation (CI) et Cours Préparatoire (CP). Prévue pour durer du 05 au 09 septembre 2022 sur toute l’étendue du territoire national, elle regroupe comme bénéficiaires directs 12.500 enseignants de CI et 692 nouveaux directeurs d’école, soit 13.192 au total. Répartis dans 330 salles, soit en moyenne 40 participants par salle, elle se déroule en deux phases à savoir; la formation des enseignants sur les curricula de  Français, du lundi au Mercredi et ceux en mathématiques. Elle  couvre les jeudi 08 et vendredi 09 Septembre 2022.

Pour le Directeur de l’Inspection et de l’Innovation Pédagogique (DIIP), structure technique du  Ministère des enseignements maternel et primaire, Rock AHOPKOSSI,  il s’agit de former les enseignants de CI et les directeurs d’école sur les nouvelles approches contenues dans les curricula révisés de français et de mathématiques au CI pour une meilleure acquisition des apprentissages par les élèves. « C’est une première phase de la formation des maîtres de CI. Elle durera 5 jours et va leur permettre de dérouler les trois  premiers mois de l’année, qui est la période d’immersion. Au CI, les 12 premières semaines constituent la période  où l’enseignant est amené à conduire  l’enfant à s’imprégner , à sortir les premiers mots en Français. Elle est dominée par ce que nous appelons la période la communication orale. En même temps, elle est caractérisée par une certaine démarche pédagogique….. » a expliqué le DIIP, Rock AHOPKOSSI.

Au centre de Gbégamey Sud

Au complexe scolaire de Gbégamey Sud, des centaines d’enseignants titulaires des classes de CI et de CP ont répondu présents à cette formation.  Les trois jours de suivi ont permis de voir des participants très concentrés sur les notions  théoriques comme pratiques.

Le chef de la région pédagogique 28 Cotonou Gbégamey, Camille Codjo TCHIAKPE s’est réjoui de ce qu’à la fin de la formation, les enseignants pourront  « s’approprier les contenus des différents documents tels que les cahiers d’activités, les guides de l’enseignant, les planches thématiques sans oublier la mise en œuvre des stratégies de la nouvelle approche pour un bon encadrement »

Dans le rang des formés, c’est la grandes satisfactions au soir de la 3ème journée. Ils confient le caractère important et pratique de la formation.

Pour Florentin EDJROKINTO, instituteur en service à l’EPP Gbégamey Sub/B,  il fallait ce renforcement de capacités avant la rentrée. « Mes impressions sont très bonnes puisque ce sont des initiatives qui permettent de bien prendre soin des enfants au plan pédagogique pour les amener à travers la pédagogie explicite à savoir bien lire, écrire, et à savoir s’exprimer couramment. Si cela peut être pérennisé jusqu’aux autres niveaux  à savoir : du CE1 au CM2, ce serait bien » a-t-il confié. Pour son collègue du Complexe scolaire Ahogbohouè/ B,  Koffi Joël AMAHOU, la formation apporte de nouvelles  précisions sur la manière  d’enseigner qu’il faut très bien mettre en pratique. «  Nous avons renforcé la méthode de savoir faire par l’exemple. Ici, c’est l’enseignant d’abord qui fait et montre à l’enfant qui réalise. C’est donc le ‘’je fais, nous faisons, tu fais ‘’. Avant, on laisse l’enfant  réagir sur certaines choses, Alors que c’est difficile pour un enfant qui n’a jamais mis pied à l’école de réagir sur un sujet si l’enseignant ne donne pas le modèle.  Donc cette formation est vraiment  importante » a -f-il renchéri.

Résultats attendus

Placée sous lefinancement de la Banque Mondiale dans le cadre du Projet de Partenariat Mondial pour l’Education phase 3 (Projet PME3), cette formation nécessite des résultats palpables à constater  dans les salles de cours.

Pour le Directeur de l’Inspection et de l’Innovation Pédagogique (DIIP), structure technique du  Ministère des enseignements maternel et primaire, Rock AHOPKOSSI,  au terme de la formation, les enseignants de CI et les directeurs d’école devront être  capables d’expliquer les principes qui fondent l’élaboration des nouveaux documents pédagogiques (manuel, guide, cahier d’activités, etc.) ; ensuite ’appliquer convenablement, chaque jour dans la classe, les étapes didactiques préconisées dans les guides pédagogiques et suivre l’utilisation individuelle par les élèves des manuels notamment le livre décodable et enfin d’évaluer rapidement les acquis des élèves pour faire le feedback correctif aussitôt que le problème d’apprentissage se manifeste

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here