Home Enseignements Projet de formation des jeunes enseignants de français débutants: La FIPF outille...

Projet de formation des jeunes enseignants de français débutants: La FIPF outille une vingtaine de mentors béninois

182
0

Le projet Centre d’incubation des jeunes enseignants débutants (Cijed) de la Fédération internationale des Professeurs de français (FIPF) et de l’Association des professeurs de français du Bénin (APFB) rentre dans sa phase active depuis ce lundi 18 Octobre 2021 à l’Institut français de Cotonou.
Il met en formation présentielle une vingtaine de mentors de jeunes enseignants de français débutants du 18 au 20 Octobre 2021. Les mentors sont composés des inspecteurs, des conseillers pédagogiques et animateurs d’établissement de français venus de tous les départements du Bénin.
Pour la Vice-Présidente de la FIPF, Doina SPITA, cette initiative s’inscrit dans un projet international qui répond à un des projets de la fédération à savoir comment réaliser le dialogue intergénérationnel et la transmission du métier, puisque précise-t-ielle, un peu partout dans le monde, l’enseignement du français est en baisse et le meilleur argument est celui de la qualité pour motiver le public, les parents, les chefs d’établissement, les apprenants eux-mêmes pour le fidéliser à l’apprentissage de la langue française. « C’est donc dans cette perspective que nous travaillons sur la qualité de notre méthodologie d’enseignement apprentissage pour renforcer la place de la langue sur le marché de langues. Nous ne sommes pas en compétition avec d’autres langues, mais on veut bien s’inscrire dans une démarche plurilingue puisque connaitre les langues, c’est avoir accès à des écritures différentes. L’expérience du Bénin est très enrichissante qu’on va valoriser encore davantage puisque la finalité du projet de soutien proposé par la fédération est la constitution de ce qu’on n’a appelé une communauté de développement professionnelle. Pour que cette communauté soit suffisamment riche pour les enseignants débutants, on a commencé avec plusieurs pays » a martelé Doina SPITA
La première journée a été marquée par une série de modules développés par le formateur François Muller. A cet effet, les différents groupes ont procédé à des partages d’expériences. Ils ont travaillé sur l’analyse de l’activité comme le font les médecins dans la science médicale…
Au nom de l’APFB, c’est le secrétaire général, Anicet Mègnigbèto a salué la volonté de la fédération à porter son choix sur le Bénin, avec qui le projet sera effective. Il a rassuré de la disponibilité des participants afin que de bons résultats soient issus des trois jours de formation.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here