Home Politique Institut de développement et d’échanges endogènes (IDEE): Le colloque international du panafricanisme...

Institut de développement et d’échanges endogènes (IDEE): Le colloque international du panafricanisme s’ouvre demain à Ouidah

290
0

Le comité de coordination de l’édition 2023 du colloque international du panafricanisme portée par le Conseil mondial du panafricanisme (COMOPA) a annoncé l’événement à la faveur d’une conférence de presse le jeudi 20 avril 2023 à l’Institut de développement et d’échanges endogènes (IDEE) à Ouidah.

L’édition 2023 du colloque international du panafricanisme qu’organise le Conseil mondial du panafricanisme (COMOPA) a lieu du 25 au 27 avril prochain à l’Institut de développement et d’échanges endogènes (IDEE) à Ouidah au Bénin. C’est ce qu’a annoncé à la presse, la coordination de l’événement. A l’IDEE jeudi dernier, le président de la coordination du colloque, Bienvenu ANTONIO a indiqué que ce sera autour du thème, « La lutte panafricaniste : regard croisé des grands hommes et perspectives ». 

« Ce thème est à point nommé pour réfléchir sur la nouvelle orientation que la jeunesse africaine et -tous- les panafricanismes doivent employer pour que la lutte panafricaniste et des actions urgentes puissent être envisagées, car l’Afrique ne peut plus reculer. L’Afrique ne peut qu’aller de l’avant contre vents et marrées. Cette mission est désormais celle de la jeunesse africaine », a-t-il expliqué. 

Le président du COMAPA, Faustin AISSI annonce que ce sera une édition spéciale qui va déboucher sur du concret. « Nous avons décidé de cette édition, une activité spéciale. Nous ne voulons pas -en- faire un lieu de bavardage. COMOPA a identifié de façon précise, des pistes sur lesquelles nous allons travailler pour que nous ayons du concret à travers ce colloque », a-t-il rapporté. Pour lui, depuis que l’idée du panafricanisme est née, il est temps d’aller sur le terrain du concret. « Il y a lieu maintenant que toute structure qui se réclame panafricaine puisse désormais penser aux stratégies pour qu’on ne soit pas toujours là à se plaindre pour l’éternité », exhorte-t-il.

Quid de l’agenda du colloque

L’agenda sur les trois jours du colloque est en deux grandes parties, a fait savoir le Secrétaire général permanent du Bureau exécutif du COMOPA et membre de la coordination du colloque, professeur Alphonse GAGLOZOUN. La première partie constitue le volet scientifique de l’événement. Elle se déroulera sur les deux premiers jours à travers des communications regroupés en quatre panels. Les invités qui viendront de différents pays aborderont l’histoire du panafricanisme, les grandes figures du développement de l’Afrique, les grandes stratégies de l’avancement de la lutte panafricaniste pour gagner le monde, les paradigmes panafricains dans l’éducation traditionnelle et son impact humain durable, le bilan de l’Organisation de l’unité africaine (OUA) et de l’Union africaine (UA), la conscience panafricaine, la recolonisation et nouveau partenariat, l’Afrique dans les conflits mondiaux et les enjeux de sécurité mondiale, etc. 

La deuxième partie est celle des hommages aux disparus dont professeur Honorat Aguessy, son épouse et d‘autres personnalités qui ont soutenu le mouvement panafricaniste. « Les hommages auront lieu le dernier jour. Cela va consister à des animations traditionnelles pour célébrer ceux-là qui ont vraiment offert tourte leur vie pour la cause du panafricanisme », précise le Secrétaire général.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here