Home Afrique-Inter Le Tchad sollicite la France pour former les enseignants d’université

Le Tchad sollicite la France pour former les enseignants d’université

136
0

En 2019, le Tchad lançait ses deux premières écoles doctorales avec l’appui de la France. Alors que les écoles sont opérationnelles, le pays requiert une fois encore l’appui de son partenaire européen pour les dynamiser et leur permettre de former plus d’enseignants de qualité pour les universités. 

Le ministre tchadien de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, Tom Erdimi (photo, à droite), a sollicité l’expertise française pour le développement des écoles doctorales au Tchad. Le membre du tout nouveau gouvernement a porté cette doléance lors d’une audience qu’il a accordé ce lundi 31 octobre à l’ambassadeur de France au Tchad, Bertrand Cochery (photo, à gauche).

Pour le ministre tchadien, le développement des écoles doctorales est une question prioritaire dans son ambition de dynamiser l’enseignement supérieur. C’est pourquoi il a appelé la France à « se pencher sur la formation des formateurs à travers les écoles doctorales ainsi que la formation des professeurs de rang magistral dans certaines filières », indique le communiqué du ministère tchadien de l’Enseignement supérieur.

Dans le pays, le nombre d’enseignants d’université n’a pas suivi la croissance des institutions de l’enseignement supérieur publique Pas moins d’une vingtaine d’universités, d’instituts et d’écoles supérieures ont été créés aggravant ainsi la pénurie de formateurs en qualité et en quantité.

En septembre 2019, le Tchad lançait avec l’appui financier et technique de la France ses deux premières écoles doctorales : l’une de lettres, sciences humaines et sociales et l’autre des sciences techniques et de l’environnement. En même temps qu’elles permettaient au pays de s’arrimer au système Licence-Master-Doctorat (LMD), ces institutions ont reçu pour mission de former la ressource humaine pour les universités.

De son côté, le diplomate français a réitéré l’appui de son gouvernement à l’enseignement supérieur du Tchad dans le domaine de la recherche scientifique, de l’innovation, de la formation professionnelle, de l’éducation, de la paléontologie, des TIC et des études doctorales.

(Agence Ecofin) –

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here