Home Environnement/Santé « Les amours clandestines, il y a mieux que la guerre »: Nouvel évangile...

« Les amours clandestines, il y a mieux que la guerre »: Nouvel évangile de Robert ASDE pour l’amour et la paix

34
0

(« La plus belle des prières, c’est que la paix soit sur le monde. », prêche le dramaturge)

La pièce de théâtre « Les amours clandestines, il y a mieux que la guerre » sortie des inspirations de Dr Coovi Robert ASDE sous les éditions Savanes du continent a été officiellement lancée dans l’après-midi du samedi 20 avril 2024. C’était dans la salle Aimé Césaire de la Bibliothèque Bénin Excellence de Godomey. A nouveau, ce dramaturge et romancier béninois très attaché au « désir de voir l’amour primé sur tout » fait un audit du monde sous le couvert d’un envoyé spécial du créateur suprême, fouine des coulisses et sonne la trompette de la culture de l’amour et de la paix pour un monde meilleur.

Au micro, Dr Moïse MANGBONDE, présentant l’ouvrage

« L’art de théâtre sous la plume de Robert ASDE tente de rechercher sur les dépouilles mémorables du dirigeant politique le plus barbare du 20ème siècle, une part d’amour dans son cœur incandescent », indique Dr Moïse MANGBONDE dans sa présentation, samedi dernier, du quatrième livre publié de Dr Robert ASDE. Inspiré de l’actualité récente de Vladimir Poutine, Robert ASDE va remonter à l’histoire d’Adolf HITLER, le président allemand, principal instigateur de la seconde guerre mondiale. Il y voir le contraste entre la guerre que le furieux a menée contre l’humanité et son amour à l’égard de Eva Braun, l’agneau de 17 ans qui va épouser le loup de 40 ans rencontré en 1929. La pièce remonte à cette histoire et tente de voir ce qu’il y a peut-être de blanc dans le noir qui a caractérisé totalement la vie d’Adolf HITLER, indique le présentateur du livre. Robert ASDE plonge également sa loupe dans un confessionnal pour révéler des secrets. A terme, l’écrivain-chercheur écrit « Les amours clandestines, il y a mieux que la guerre ».

Trois coïncidences

« Les amours clandestines, il y a mieux que la guerre » est une pièce de théâtre de 107 pages en trois coïncidences (actes) parue aux éditions Savanes du continent. D’abord, sur les décombres du bunker du furieux, un homme, à partir des éléments découverts, pose des questions surtout sur les fondements de cet amour entre le sanguinaire et la belle femme Eva. L’envoyé de Dieu répond. Ensuite, dans un confessionnal, un prête reçoit les chrétiens qui lui confessent leurs péchés. Il y a un œil qui voit tout ce qui se passe et une oreille aussi qui entend pour restituer les secrets dans ce livre. Enfin, au prochain rendez-vous de la confession, ce sera en présence de l’envoyé de Dieu. Il se rend compte que le monde vit sur de la pourriture, il y a beaucoup de comportements qui minent la terre. Dans son rapport, l’envoyé de Dieu rapporte que le monde est jonché d’immoralités sexuelles, de crises économiques, de guerres, de pratiques occultes et blasphématoires, etc. Il recommande la destitution du confessionnal mais le créateur en décide autrement dans l’espoir qu’un jour plutôt que d’aller en guerre le monde accepterait de promouvoir l’amour.

« En résumé, il s’agit dans cette pièce de théâtre, de la confession des frasques de conduite que mènent les hommes dans la clandestinité. Cela est rendu au grand jour pour que l’on se rend compte de ce qui se passe, de ce qui se fait et qui constitue une pesanteur pour le décollage de notre société », rend compte Dr Moïse MANGBONDE.

La thérapie de ASDE pour un monde meilleur

L’auteur Robert ASDE et son éditeur Rodrigue ATCHAOUE

Le remède selon Dr Robert ASDE, c’est l’amour. Il soutient qu’il convient de trouver la part positive dans chaque être puis la cultiver au service de l’humanité. L’auteur pense que le furieux pouvait mettre le sentiment qu’il avait pour Eva Braun au service du monde au lieu de la guerre. « Il y a mieux que la guerre. Il y a mieux que la violence. L’amour est mieux que ça. Un amour mal fait est mieux que la guerre », affirme Dr Robert ASDE. Il promeut la mise en lumière, au service de l’humanité, du positif, peut-être clandestin, dans chaque être. Il y en a toujours, à l’en croire. « On ne saurait être mauvais ou bon et rester absolu dans cette posture. Vous avez beau être bon ou mauvais, il doit y avoir forcement quelque chose de bon en vous qu’il faut découvrir ».

« Cette nouvelle pièce de théâtre nourrit d’un fondement historique démontre une fois encore le fort attachement de l’homme – Dr Robert ASDE, ndlr- à la culture intellectuelle et son désir de voir un jour l’amour, quel qu’en soit ce dont elle est qualifiée primer sur tout », affirme le directeur des éditions Savanes du continent, Rodrigue ATCHAOUE. « Offrons à ce nouveau joyau de la littérature béninoise un accueil chaleureux. Lisons-le et faisons-le lire autour de nous pour un monde sans violence, un monde de paix », lance-t-il. « La plus belle des prières, c’est que la paix soit sur le monde. », prêche le dramaturge, Dr Robert ASDE.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here