Home Enseignements Prix d’excellence de l’initiative de la ceinture et de la soie: 60...

Prix d’excellence de l’initiative de la ceinture et de la soie: 60 meilleurs étudiants des universités publiques du Bénin primés

34
0

L’ambassade de la République populaire de Chine près le Bénin en collaboration avec le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a procédé à la remise du prix d’excellence de l’initiative de la ceinture et de la soie aux lauréats, le vendredi 26 janvier 2024 à l’hôtel Golden Tulip le diplomate de Cotonou. C’est une célébration de l’excellence dans les universités du Bénin.

Ils sont 60 lauréats dont 24 filles distingués vendredi dernier à Cotonou pour la 5ème édition du Prix d’excellence de l’initiative de la ceinture et de la soie. Meilleurs étudiants des universités publiques du Bénin, ils sont répartis en deux catégories. « La première catégorie de lauréats a été dédiée aux filières dites porteuses aux économies nationales. Il s’agit des meilleurs apprenants passant de la deuxième année en la troisième dans les universités du Bénin. La deuxième catégorie de ce prix a été instituée : prix spéciaux basés sur le genre, l’innovation technologique et la performance académique. » a expliqué Josué Azandegbey, président du comité d’organisation et directeur adjoint de cabinet du ministre de l’enseignement supérieur.

L’ambassadeur de la République populaire de Chine près le Bénin Jingtao Peng informe que « depuis l’instauration de ce prix d’excellence créé en 2019, 259 lauréats ont été honorés dans dix (10) spécialités différentes ». « Pour cette 5ème édition, la particularité se traduit par une remise de prix aux meilleurs doctorants des universités » a-t-il souligné.

La ministre des affaires sociales et de la microfinance s’est penchée sur le genre. Véronique Tognifode note une progression du nombre de lauréates. Elle a encouragé les filles à atteindre 50% de l’effectif des lauréats pour les prochaines éditions. « Octroyer ces bourses d’excellence et surtout le suivi de leurs parcours, c’est promouvoir la femme de demain, la femme autonome », a-t-elle affirmé.

Sa collègue de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Eléonore Yayi Ladekan, promet de « renforcer les unités de coaching, les critères de sélection pour permettre de dynamiser le système d’éligibilité pour les prochaines éditions ». Elle a promis également d’accorder une place prépondérante aux personnes porteuses d’handicap. 

Les récipiendaires, à travers leur porte-parole, ont exprimé leurs remerciements aux membres de l’organisation et à l’ambassade de la République populaire de la Chine. Ils ont rassuré de l’usage judicieux des fonds qui seront mis à leurs dispositions.

Yvan P. Ouensavi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here