Home Société Social à Sô-Ava: Dr Rodrigue Godonou offre des vivres à une centaine...

Social à Sô-Ava: Dr Rodrigue Godonou offre des vivres à une centaine de femmes

92
0

Le samedi 3 février 2024, Rodrigue Godonou, un médecin nutritionniste engagé dans le social a offert des vivres à une centaine de femmes de la commune de Sô-Ava dont il est originaire. L’initiative, purement sociale, a été saluée par les bénéficiaires qui ont exprimé leur immense gratitude envers le médecin nutritionniste.

Du riz, de l’huile et une enveloppe financière. Voilà ce qu’a reçu chacune des femmes. Motivé par une volonté manifeste d’aider ces mères à faire face à leurs besoins alimentaires et à ceux de leur famille, l’action du jeune médecin a été unanimement saluée.  Insistant sur le caractère désintéressé de son geste qu’il qualifie de purement social et humanitaire, Dr Godonou a déclaré vouloir apporter sa pierre à l’édifice pour aider les plus démunis. 

Le donateur n’en n’est pas à sa première distribution de vivres. Conscient des difficultés financières auxquelles les femmes de la commune sont confrontées au quotidien, il a pris l’habitude de voler à leur secours en début d’année : «C’est une habitude pour moi ».

Dans son intervention au cours de la sobre cérémonie organisée pour l’occasion, la porte-parole des bénéficiaires a relevé l’importance du geste. Exprimant la gratitude des femmes envers le donateur, elle a salué un exemple inspirant d’amour et de solidarité. Reconnaissant son dévouement et sa générosité, les femmes ont aussi prié pour leur fils et frère à qui elles ont  souhaité le meilleur pour ses actions futures.

Convaincu que la solidarité est une valeur essentielle pour construire une société plus juste et plus équitable, Rodrigue Godonou qui a toujours eu à cœur d’aider les siens, a déjà apporté son aide à plusieurs reprises dans cette localité.

 « Chaque année, à l’approche de la rentrée, nous partageons des kits scolaires aux enfants dont les parents sont démunis pour les aider à mieux affronter les difficultés scolaires », fait-il remarquer. 

Outre cet appui à l’éducation, le médecin-nutritionniste est constamment sollicité par les jeunes qu’il aide dans la recherche d’un travail décent. « Ceux qui ont déjà fini d’étudier nous sollicitent et si nous avons la possibilité de leur trouver un emploi, nous essayons de le faire», explique-t-il.  

Rodrigue Godonou est aussi promoteur d’un centre de nutrition qui emploie actuellement 17 personnes dont 11 jeunes de la commune de Sô-Ava.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here