Home Enseignements Recherche scientifique Thèse sur les dessins animés ; Roch Aurélien AKOUEGNINOU fait  Docteur en Sciences...

Thèse sur les dessins animés ; Roch Aurélien AKOUEGNINOU fait  Docteur en Sciences de l’Education

393
0

L’Université d’Abomey-Calavi (Uac) compte désormais un nouveau en Sciences de l’Education et de la Formation spécialité Analyse et évaluation des systèmes éducatifs. Il a pour nom Sègbédji Roch Aurélien AKOUEGNINOU. A l’issue d’une présentation et des réponses aux questions devant un jury international ce lundi 31 octobre 2022, l’impétrant a décroché son diplôme de doctorat avec une mention « Très honorable avec les félicitations du jury ». C’était dans l’amphi Etisalat de l’Uac en présence des enseignants, parents et amis.

« Dessins animés et apprentissages scolaires chez les enfants de 07 à 12 ans au Bénin : approche psychopédagogique de la formation et de la personnalité infantile ». C’est sur ce thème que Sègbédji Roch Aurélien AKOUEGNINOU a défendu les fruits de plusieurs années de  recherche de sa thèse de doctorat devant un jury international présidé par  Cyriaque AHODEKON, Professeur titulaire de l’Uac,  Yélindo Patrick HOUESSOU Professeur titulaire de l’Uac, rapporteur et directeur de thèse, des examinateurs, Aimé AVOLONTO, professeur agrégé de l’Université York de Toronto Canada,  Ibn Habib BAWA, Maître de conférences de l’Université de Lomé au Togo, Basile AGBODJOGBE, maître de conférences de l’université d’Abomey-Calavi. Le candidat a présenté et défendu avec brio le travail contenu dans un document de 360 pages. A l’arrivée le jury lui décerne la mention « Très honorable avec les félicitations du jury ».

Parti du constat de l’apparition et de la domiciliation sur les écrans télévisuels des dessins animés dans l’intimité de la plupart des maisons qui visiblement émerveillent les enfants dans leur épanouissement, soulignant aussi que plusieurs recherches précédentes ont montré qu’en dehors des aspects positifs qu’il y a aussi des influences négatives plus importantes des dessins animés sur les enfants et qu’il serait difficile de réclamer une interdiction formelle, l’impétrant, Sègbédji Roch Aurélien AKOUEGNINOU,  a eu le mérite de se pencher sur l’usage bénéfique que pourrait avoir les dessins animés sur les enfants pour leur bien-être, leur apprentissage scolaire et la formation de leur personnalité.

Ayant émis comme hypothèse « l’influence des dessins animés sur les apprentissages scolaires et le conditionnement de la personnalité », l’impétrant est          arrivé à conclure que bien exploités, les dessins animés favoriseraient effectivement les apprentissages scolaires au niveau des enfants malgré le risque qu’ils conditionnent dans la formation en bien ou en mal de la personnalité des enfants.

Arrivé à cette conclusion, le désormais Docteur Roch Aurélien AKOUEGNINOU a suggéré en termes de perspectives éducatives, sociales et politiques, qu’il faut une implication, un investissement humain, matériel et financier des responsabilités parentales vis-à-vis des comportements des enfants face aux dessins animés.  Par ailleurs, « le contenu de certains dessins animés renferme des valeurs peu recommandables qui risquent la perte des identités culturelles des futures générations africaines » détaille-t-il. Alors, il va falloir recommande-t-il, se mettre au pas de la révolution et adapter le contenu des dessins animés aux réalités et défis de l’identité de l’Afrique. Ce qui nécessite une participation active de tous les acteurs des politiques éducatives africaines. C’est fort de ce travail scientifique, d’actualité, des résultats auxquels il est parvenu et des réponses apportées aux questions que le jury a décerné au candidat, Sègbédji Roch Aurélien Akouègninou le grade de docteur de l’Université d’Abomey avec « les félicitations du jury ».      

     Dieudonné MEGBLETO

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here