Home Enseignements Tourisme dans le Mono: Des étudiants de HECM en immersion à Sè...

Tourisme dans le Mono: Des étudiants de HECM en immersion à Sè et à Possotomè

222
0

La journée du samedi 26 novembre 2022 a été consacrée à une sortie touristique des étudiants en hôtellerie et tourisme à la Haute École de Commerce et de Management (HECM). Au terme d’une journée de découverte de sites touristiques dans le département du Mono, ils s’en sont sortis plus que satisfaits.

Samedi 26 Novembre 2022. Il est 08h30. Les étudiants de HECM de Porto-Novo, Akpakpa et Cotonou rejoignent ceux de Atrokpocodji et d’Abomey Calavi. Au bout d’une heure trente de route, les deux bus transportant les étudiants foulent le sol de Sè. Un village du sud ouest du Bénin à 85 kilomètres de Cotonou et abritant un peu plus de 27000 habitants. La principale langue parlée est le Sahouè. Ce village est très connu pour la fabrication des pots à base d’argile d’où les potiers de Sè. « Jadis, cette activité était réservée aux femmes mais elle est désormais pratiquée par beaucoup d’hommes», détaille le guide touristique, Jonas Koumondji. A Sè, les étudiants ont eu droit à une démonstration de fabrication d’un pot de fleur et d’une assiette à base d’argile. « L’argile peut servir également de gommage des tâches au niveau du visage» renseigne la portière. 

Après Sè, s’en est suivi, la découverte des sites touristiques de Possotomè. Trente minutes ont suffi pour atteindre Possotomè. Une autre merveille de la nature. « A Possotomè, quatre différentes langues sont parlées. Il s’agit du Sahouè, le Kpéda, le Mina, et le Kotafon. Mais la langue dominante est le Sahouè.  Possotomè compte 9000 âmes environ. La population est à 85% pratiquant de vodoun» fait savoir Jonas Koumondji. Ici les étudiants découvrent, la source de l’eau minérale thermale de Possotomè remplie de fer et de magnésium, l’usine de fabrication des produits sucrés de la Sobebra tels que Fanta, Coca cola,  l’eau minérale Possotomè et Aquabelle. Cette usine s’étend sur un domaine de trois hectares. Ils découvrent également, la forêt sacrée de Possotomè et le marché de Troc datant de l’époque coloniale où il n’y a pas d’achat avec de l’argent; seuls les produits halieutiques sont échangés contre les produits vivriers. Au terme de toutes ces découvertes, les étudiants ont exprimé leur satisfaction. « J’ai beaucoup appris et je remarque que notre pays regorge beaucoup de ressources dans le domaine du tourisme. Nous devons exploiter cette potentialité pour faire développer le pays» confie Simone Todémè étudiante en troisième année en hôtellerie et tourisme à HECM Akpakpa. Pour Skarlène da Matha étudiante en troisième année Jéricho (Cotonou), il est obligatoire pour eux de se rendre sur les sites touristiques du Bénin compte tenu de leur filière. C’est également l’avis de Farid Imorou étudiant en troisième année site d’Abomey Calavi. «Nous, étudiants en tourisme, nous avons notre pierre à apporter à l’édifice pour le développement du tourisme au Bénin et cette visite s’inscrit bien dans ce cadre». 

Pour Amavi Séverin Juvénal AHYI, promoteur du tourisme, c’est une initiative depuis 2 ans qui s’inscrit dans le cadre de la découverte des sites touristiques du Bénin. « Après les cours théoriques, il serait bien pour eux de découvrir les réalités sur le terrain et de comprendre les rouages du métier pour avoir plus de pratique dans le tourisme» déclare-t-il à l’issue de cette sortie.  Orèdola A. Dimba directeur des études de HECM Porto-Novo, après avoir félicité le promoteur, a exprimé aussi sa satisfaction pour ce projet qui rentre dans le programme d’action du gouvernement. «Au delà d’une visite, nous constatons qu’on peut proposer beaucoup de choses à vendre à l’extérieur. Cette visite a excité beaucoup d’étudiants», note-t-il.

Notons qu’au terme des visites, les étudiants se sont donnés rendez-vous dans un bar pour un pic nique.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here