Home Enseignements Renforcement du partenariat entre l’UAC et AFRIGIST: La formation PhD en sciences...

Renforcement du partenariat entre l’UAC et AFRIGIST: La formation PhD en sciences et technologies de l’information géospatiale effective

1132
0

L’équipe rectorale de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC) a accueilli une délégation de l’Institut régional africain des sciences et technologies de l’information géospatiale (AFRIGIST) dans la matinée du lundi 18 juillet 2022 sur le campus d’Abomey-Calavi. A l’occasion, la formation PhD conjointe entre AFRIGIST et l’Ecole doctorale pluridisciplinaire « Espaces, Cultures et Développement » de l’UAC a été officiellement lancée.

Le niveau des formations dans le cadre de la collaboration entre l’Université d’Abomey-Calavi (UAC) au Bénin et l’Institut régional africain des sciences et technologies de l’information géospatiale (AFRIGIST) basé au Nigéria, entre temps maintenu au master, va désormais jusqu’au PhD. Le démarrage des formations doctorales a été officialisé hier, lundi 18 juillet 2022.

« Depuis un certain moment, on avait commencé une collaboration avec l’UAC et la collaboration évolue très bien. Ensuite, on avait commencé avec le programme de master ; maintenant on va relever le niveau de la collaboration jusqu’au doctorat », informe le directeur exécutif de AFRIGIST, Dr Adewale AKINGBADE. Le doctorat sera en sciences et technologies de l’information géospatiale, a-t-il précisé. C’était à la faveur d’une rencontre entre son équipe et le rectorat de l’UAC. 

En visite au Bénin après tout le processus de sélection des dossiers, la délégation de AFRIGIST conduite par le directeur exécutive est allée, en présence du président du Conseil d’administration, informer officiellement le recteur de l’UAC et lancer la formation. « En fait, c’était pour annoncer le démarrage du PhD conjoint qu’on a entre AFRIGIST et l’Ecole doctorale pluridisciplinaire ‘’Espaces, Cultures et Développement’’ de l’UAC», a souligné professeur Placide Clédjo, directeur de ladite école doctorale à la fin de la rencontre. « Ce PhD permet aux étudiants des deux institutions de se faire former mais d’avoir plus de la main parce qu’ils – AFRIGIST, ndlr- ont plus d’instrument que nous ; c’est pourquoi on a milité pour qu’on puisse signer ce partenariat », a-t-il justifié.

Ceci est une grande opportunité pour les étudiants de l’UAC, reconnait le recteur Félicien Avlessi. « L’institut qui a déjà 50 ans et qui forme des cadres a déjà les reins solides, donc il faut qu’on en profite surtout les moyens qu’ils utilisent pour la formation en thèse, les équipements, les réactifs, des laboratoires plus équipés, … c’est un profit pour nous », affirme le recteur. Il relève d’une part qu’il s’agit d’une formation internationale et que d’autre part cela renforce la collaboration entre les deux institutions puis la mobilité des étudiants de même que des enseignants. 

AFRIGIST a été créé depuis 1972 sous les auspices de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA). Il regroupe huit pays de l’Afrique dont le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Ghana, le Mali, le Niger, le Nigéria et le Sénégal. Situé sur le campus de l’Université Obafemi Awolowo, Ile-Ife au Nigéria, il a pour mandat de former des Africains dans le domaine de la technologie et de l’information géospatiale. Pour la première promotion PhD conjoint entre l’Institut et l’Ecole doctorale pluridisciplinaire « Espaces, Cultures et Développement », huit dossiers ont été retenus dont deux des postulants béninois.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here