Home Uncategorized Thèse à l’EPAC: Michel Mischaël AGBLA devient Docteur de l’UAC en Microbiologie...

Thèse à l’EPAC: Michel Mischaël AGBLA devient Docteur de l’UAC en Microbiologie et Génomique

260
0

Document raffiné, écrit dans un style scientifique avec un niveau d’analyse soutenue, des illustrations et résultats pertinents. Il se dégage également une maitrise du sujet de recherche par l’impétrant Michel Jijoho Mischaël AGBLA, avec une présentation qui va au-delà du contenu du document. Il en ressort également selon le jury, le traitement d’un sujet d’actualité et abordé dans une approche rigoureuse avec une méthodologie correcte appuyée par des perspectives très intéressantes et impressionnant laissant le jury international ahuri et satisfait face à un travail scientifique approfondi et utile à la recherche scientifique au Bénin, en Afrique et dans le monde.


Ce sont entre autres ces observations qui ont fait de l’intrépide impétrant Docteur de l’UAC en Microbiologie et Génomique avec la mention « Très honorable » et spécifiquement avec les félicitations du jury. Les travaux de recherche placés sous la coupole du Laboratoire de recherche en biologie appliquée a porté sur le sujet intitulé : « Caractérisation moléculaire des souches de rotavirus responsables des diarrhées chez les enfants de moins de cinq ans au Sud Bénin », ont été faits sous la direction du Professeur Titulaire Honoré Sourou BANKOLE. La soutenance s’est déroulée le jeudi 23 Décembre 2021 à l’Ecole Polytechnique d’Abomey-Calavi (EPAC).


Le jury international présidé par le Professeur Titulaire des Universités, Clément AGBANGLA , avait comme rapporteurs : Dr Diane WAKU-KOUOMOU (USA) et Professeur Mounerou SALOU (TOGO), le Professeur Akadiri YESSOUFOU qui sont intervenus par visio conférence pour faire leurs observations sur le travail.

Pour des stratégies préventives ou curatives

Ecrite sur 179 pages avec des annexes, la thèse de l’impétrant s’inscrit dans le champ scientifique d’actualité. En prenant donc en toile de fond la santé de la petite enfance et les souches de rotavirus, l’impétrant entend documenter l’épidémiologie moléculaire rotavirus circulant au Bénin avant l’introduction du vaccin Rotavac en 2019. Une démarche donc le but est de contribuer à la prise en charge exhaustive des cas de diarrhées chez les enfants de moins de 5 ans au Bénin grâce à la genèse des données épidémiques et moléculaires qui permettront de mettre en œuvre des stratégies préventives ou curatives basées sur les résultats de la recherche scientifique.

Face au jury, l’impétrant a présenté un cadre théorique en bonne et due forme qui ne laisse aucune ambiguïté sur le sujet de recherche. On y note un lien entre les différentes articulations du cadre logique avec une bonne corrélation entre les hypothèses, les objectifs de recherche, les résultats et les perspectives. A propos des résultats, la thèse a le mérite de dresser une typologie de souches de rotavirus dans un contexte du sud Bénin.
A l’unanimité donc, les membres du jury ont donc salué la qualité du travail qui devra intéresser les spécialistes de la santé avec de très bonnes perspectives à soumettre aux gouvernants. Sur le fond du document, le jury note aisément que le candidat maitrise son sujet. Pour eux, le document mérite validation pour porter le grade de Docteur à Michel AGBLA.
Elevé au grade de Docteur, il souhaite la prise en compte des perspectives évoquées face à ce virus qui reste aujourd’hui la 5ème cause de mortalité chez les enfants.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here