Home Enseignements Bénin: Les épreuves pratiques du BAC/série F4 lancées ce matin, toujours vers...

Bénin: Les épreuves pratiques du BAC/série F4 lancées ce matin, toujours vers les 70%

811
0

La phase pratique de l’examen du Baccalauréat session unique 2022 pour la série F4 a démarré ce vendredi 3 juin au Bénin. Le lancement officiel a eu lieu au lycée technique Coulibaly de Cotonou sous la direction du directeur de cabinet du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et du directeur adjoint de cabinet du ministre des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle. Ces candidats de la F4 rejoignent ainsi ceux de la F3 qui composent depuis le lundi 30 mai et ceux des séries G1, E et EA qui ont démarré les compositions hier, 2 juin.

Le constat dans deux centres

De leurs constants ce vendredi matin dans deux centres de compositions à Cotonou notamment le lycée technique Coulibaly et le collège catholique St Jean Bosco, les membres des délégations ministérielles avouent que tout se déroule bien. « Nous avons constaté que tout est bien préparé au niveau de l’Office du Baccalauréat et au niveau également du ministère des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle. Nous remercions tous les enseignants qui ont accompagné ces candidats jusqu’à l’examen du Baccalauréat technique de cette année », a déclaré le directeur de cabinet (DC) du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Rogatien Tossou. 

« Au ministère des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle depuis mi-septembre, la rentrée 2021-2022, nous avons pris les dispositions pour mettre à temps les enseignants à la disposition des apprenants, il y a eu des revues de performances, les programmes ont été exécutés à 100%. En plus de cela, tous les moyens ont été mis à la disposition du DOB pour que cet examen puisse tenir », justifie le directeur adjoint de cabinet du ministre des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle Sahgui Denga.

Le directeur de l’Office du Baccalauréat l’a confirmé. « Les ministères sont préoccupés par la bonne marche et l’efficacité de la manière dont les examens se passent. C’est pour cela que le gouvernement a mis les moyens à la disposition des structures d’examen notamment en ce qui concerne l’Office du Baccalauréat pour que tout se passe bien », affirme professeur Alphonse da Silva. « Tout a été mis en œuvre pour que cette pratique se déroule dans de très bonnes conditions », témoigne le chef centre du lycée Coulibaly, Ephrem de Souza. 

Les 70% se précisent

Pour ces séries techniques cette année, ils sont au total 4850 candidats inscrits contre 4027 en 2021, soit une « légère augmentation de 823 candidats », relève le DC du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Pour lui, c’est l’une des preuves que la vision du gouvernement béninois de faire la promotion de l’enseignement technique et atteindre 70% d’effectif contre 30% dans l’enseignement général évolue bien vers sa réalisation. Selon le DC, il est question de poursuivre la mise en œuvre des différentes politiques conçues à cet effet et la sensibilisation des parents, élèves, enseignants et tous les acteurs du système éducatif pour atteindre cet objectif.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here