Home Enseignements 23ème Forum mondial sur la nutrition de l’enfant:  La solidarité mondiale pour...

23ème Forum mondial sur la nutrition de l’enfant:  La solidarité mondiale pour la durabilité des programmes d’alimentation scolaire sonnée depuis Cotonou

401
0

La 23ème édition du Forum mondial sur la nutrition de l’enfant se tient depuis hier, lundi 24 octobre 2022, à Cotonou au Bénin. Coorganisé par ‘’Global child nutrition fondation’’ (GCNF) et le gouvernement du Bénin avec l’appui du Programme alimentaire mondial (PAM) et du Catholic relief services (CRS), l’événement qui a lieu jusqu’au 27 octobre prochain se révèle un carrefour d’actions et de réflexions pour une résilience et une durabilité des programmes d’alimentation scolaire dans le monde. 

« La convergence des forces pour une résilience et une durabilité des programmes d’alimentation scolaire dans le monde ». C’est le thème de la 23ème édition du Forum mondial sur la nutrition de l’enfant officiellement lancée dans la matinée du lundi 24 octobre 2022 au Palais des congrès de Cotonou par le ministre d’Etat chargé du développement et de la coordination de l’action gouvernementale, Abdoulaye BIO TCHANE. 

Par ce thème, il est procédé à une interpellation insistante de la solidarité mondiale à développer désormais pour booster la faim hors du milieu scolaire, selon le ministre des enseignements maternel et primaire, Salimane KARIMOU, chef de file des ministres du secteur de l’éducation au Bénin. « Il est irréfutable que dans tout milieu scolaire où sévissent la faim et la malnutrition, les écoliers et les écolières sont systématiquement en marge du processus de construction des savoirs. Nous sommes dorénavant condamnés à mutualiser nos efforts », a-t-il exposé dans son discours à l’ouverture de ce forum de quatre jours au Bénin.

Cette solidarité est plus que jamais nécessaire, selon la Directrice exécutive de ‘’Global child nutrition fondation’’ (GCNF), Arlene MITCHELL. Elle rapporte qu’en effet, malgré les progrès enregistrés, les difficultés augmentent et les défis apparaissent comme grandissant dans un contexte difficile de sécurité alimentaire, de bouleversement climatique et d’autres crises. Elle indique que le présent forum est une occasion pour réfléchir à comment les partenaires et les pays peuvent se soutenir face aux défis actuels et futurs. « Nous devons protéger et étendre le programme de nutrition scolaire pour satisfaire les besoins des enfants », a-t-elle martelé. « Chaque enfant a droit à une alimentation scolaire », dira le Directeur du Bureau régional Afrique Centrale de ‘’Catholic Relief Services’’ (CRS), Scott CAMPBELL. Pour lui, ce forum sert d’occasion d’apprentissage et de partage de points de vue pour assurer constamment ce droit aux enfants. 

C’est le lieu de débattre des expériences en termes de programme d’alimentation scolaire dans les pays, selon la Directrice alimentation scolaire au niveau global du Programme alimentaire mondial (PAM), Carmen BURBANO. Elle explique qu’il s’agit de s’approprier tout ce qui est disponible de bien et meilleur, de partager les meilleures pratiques pour relever les défis qui jalonnent encore les chemins de l’alimentation scolaire dans le monde. Chaque pays trouvera des solutions pour renforcer son dispositif d’alimentation scolaire selon ses réalités. Le ministre béninois des enseignement maternel et primaire se dit « sûr et certain que le Bénin tirera meilleure partie des différents panels prévus pour enrichir son expérience et la rendre davantage efficace et surtout efficiente ». Déjà, en procédant à l’ouverture des travaux, le ministre d’Etat chargé du développement et de la coordination de l’action gouvernementale a réaffirmé l’engagement du gouvernement béninois « à ne ménager aucun effort dans la détermination des stratégies innovantes en faveur du renforcement des dispositifs déjà mis en place » à travers le Programme national d’alimentation scolaire intégré (PNASI). 

L’exemple du Bénin, un signal fort au monde

C’est en effet la réussite du PNASI avec l’engagement au haut niveau du gouvernement qui fait du Bénin un modèle de programme d’alimentation scolaire dans le monde. Ceci a été une raison clé du choix porté sur le Bénin pour abriter ce 23ème forum mondial sur la nutrition de l’enfant. « Le présent forum à Cotonou porte essentiellement la marque de la concrétisation de l’engagement du gouvernement du Bénin en soutien à la lutte contre la faim que nous menons en milieu scolaire avec clairvoyance, méthode, équité […] voulu par le président TALON lui-même qui en a dessiné les grandes lignes », renseigne le ministre Abdoulaye BIO TCHANE. C’est un modèle que le GCNF et ses partenaires ont décidé de mettre sous les feux de la rampe dans leur quête de solutions pour la résilience et la durabilité des programmes d’alimentation scolaire dans le monde. 

« Il n’aurait meilleur lieu pour abriter ce forum », d’après le témoignage de la Directrice alimentation scolaire du PAM. Carmen BURBANO avoue que du haut de ses 18 ans d’expérience déjà pour ces programmes, elle n’a jamais vu un « engagement crucial » d’un gouvernement comme celui du Bénin pour l’alimentation scolaire. « Je voudrais reconnaitre l’exception du Bénin », a-t-elle affirmé. « Le Bénin envoie un signal fort à l’Afrique et au monde entier », a-t-elle ajouté. Carmen BURBANO informe que les partenaires veulent travailler avec le président Patrice TALON, champion de l’alimentation scolaire, afin que le modèle béninois soit répandu dans le monde pour des programmes d’alimentation scolaire durable. « Ce qui se passe au Bénin est un exemple excellent de collaboration », avoue le Directeur du Bureau régional Afrique Centrale de CRS. Au-delà de l’engagement du gouvernement, il pense lui, aux mécanismes pour l’implication et l’appropriation au niveau communautaire. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here