Home Enseignements 3ème session du Programme FORMACHIVES au Bénin : 10 archivistes rwandais, burundais et ...

3ème session du Programme FORMACHIVES au Bénin : 10 archivistes rwandais, burundais et  congolais  outillés sur la gestion des fonds d’archives

149
0

Les 10 archivistes restés sur les 12 qualifiés pour suivre les travaux du Programme FORMACHIVES 2021-2022 ont reçu leur parchemin de fin de formation ce vendredi 23 Décembre 2022 à la faveur d’une cérémonie à l’Ecole du Patrimoine Africain (EPA) à Porto-Novo, en présence du Directeur, Franck OGOU.

Après des semaines de formations théorique et pratique dans la salle des archives de l’Epa et aux Archives nationales, ces archivistes rwandais, burundais et de la République Démocratique du Congo sont désormais outillés pour sortir leur pays de l’état critique de conservation et de diffusion des fonds d’archives. FORMACHIVES, un Programme du Musée Royal d’Afrique Central mis en place de concert avec les Archives Générales du Royaume et l’Ecole du Patrimoine Africain qui vient sauver la disparition de la mémoire collective nourrie par le manque de formation devant compléter les compétences dans le domaine des archives.

A l’occasion de la cérémonie, l’administratrice de l’Ecole et coordonnatrice de la formation, Diane TOFFOUN  a présenté les résultats issus de la formation. Les archivistes de ces trois pays, récipiendaires de cette 3ème session pourront prendre le relai de la formation de leurs collègues une fois de retour dans leur nation respective, et en même temps rester en réseau via ces institutions. Un renforcement des capacités des archivistes de l’Afrique centrale qui vient à point nommé selon Hugues Ugomba, porte-parole des récipiendaires. Pour lui, les six semaines ont été très intenses en termes de formation. ‘’Mais ça a été une formation de qualité, assurée par des personnalités expérimentées, de portées scientifiques énormes qui sont venues de partout. Nous sommes très satisfaits de la manière dont les choses se sont passées. Nous avons appris et nous avons des choses à rétrocéder à nos institutions, ce qui fait que c’est une nouvelle route qui commence. Tout ce que nous avons appris, chacun de nous à la responsabilité de l’appliquer. Et nous ne pouvons que remercier l’Epa, surtout les organisateurs et aussi leurs partenaires. Notre séjour au Bénin a été chaleureux, c’est un moment doux. Le Bénin est très hospitalier. C’est une joie pour nous d’avoir appris, mais également de garder de bons souvenirs, et nous espérons que la prochaine session sera encore meilleure.’’

Le Directeur de l’EPA, Dr Franck OGOU  a rappelé combien cette formation va permettre  d’inscrire les participants  un réseau africain  et international  de professionnels  des archives  et du  patrimoine à travers  le réseau de l’EPA et de celui du Musée royal de l’Afrique Centrale  (MRAC, initiatrice de la formation.

Il a pour finir, rappelé que des procédures sont enclenchées  pour la finalité des résultats des quatre meilleurs de cette 3ème session du Programme FORMACHIVES qui vont se retrouver du côté de la Belgique toujours dans  la logique d’un renforcement de leurs capacités seront bientôt connues.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here