Home Politique Amélioration du leadership féminin en politique: Les acteurs du PAEG 1 informés...

Amélioration du leadership féminin en politique: Les acteurs du PAEG 1 informés et engagés dans le Littoral

156
0

Le Consortium RIFONGA-WANEP-FENEP (CWRF) a sollicité et obtenu non seulement l’adhésion et le soutien mais aussi les suggestions des différents acteurs concernés par la phase 1 du Programme d’appui à l’égalité de genre (PAEG) dans le département du Littoral. C’est après les avoir informé sur ce projet à la faveur d’une rencontre de présentation le vendredi 14 avril 2023 à Cotonou.

La séance de présentation du Programme d’appui à l’égalité de genre (PAEG) phase 1 pour le compte du département du Littoral a eu lieu dans la matinée du vendredi 14 avril 2023 à la maison des jeunes et loisirs d’Agla dans le 13ème arrondissement de Cotonou. Elle a connu la participation des représentants de partis politiques, d’autorités communales, d’associations de défense des droits de la femme, de groupements de femmes, de groupements d’artisans, d’autorités religieuses, d’associations de jeunes, etc. C’est sous l’organisation du Consortium RIFONGA-WANEP-FENEP (CWRF) chargé de la mise en œuvre de ce programme dans la zone 3 couvrant les départements de l’Atlantique, du Littoral, de l’Ouémé et du Plateau.

« La présente activité de présentation a pour objectif d’informer les populations, les autorités et les cibles potentielles des départements ciblés sur les objectifs, les activités, les résultats et la stratégie de mise en œuvre des activités », a indiqué Léontine IDOHOU, cheffe de file du Consortium RIFONGA-WANEP-FENEP (CWRF). Il s’est aussi agi d’obtenir l’adhésion de toutes les parties prenantes dans la mise en œuvre du projet et de recueillir les suggestions et recommandations des participants pour l’atteinte des objectifs. « En vous conviant à cette séance, le Consortium RIFONGA-WANEP-FENEP sollicite votre engagement et votre soutien », a-t-elle précisé aux participants.  

D’après la cheffe de file, le PAEG a été mis en place par la Coopération Suisse au Bénin pour travailler à améliorer davantage le leadership féminin en politique. Il a pour objectif de « renforcer l’égalité de genre au sein de la société béninoise et de réduire ainsi de manière durable la vulnérabilité socio-économique des femmes au Bénin », informe Léontine IDOHOU. Dans son intervention pour le compte de ce projet, le CWRF s’est donné comme objectif de contribuer au développement du leadership politique féminin dans 11 communes prioritairement pour l’accroissement du nombre de femmes dans les instances de prise de décision et pour leur participation à la promotion d’un environnement de paix et de cohésion sociale.

Deux communications ont marqué la séance sous la direction de la chargée de projet, Bienvenue KASSEHIN. La première a porté sur « Importance de l’implication des femmes en politique et aux postes décisionnels ». La communicatrice a fait comprendre aux participants les qualités du leadership féminin et l’intérêt du leadership féminin en politique avant d’exposer la situation générale en la matière au Bénin. La deuxième communication s’est focalisée sur la présentation proprement dite du PAEG 1. Le débat qui a suivi a permis de recueillir les attentes et les recommandations des participants pour l’atteinte des objectifs.   

Pour la représentante de la mairie de Cotonou, Diane SINTONDJI HOUNGBO, « c’est un projet qui va donner un plus à tous les efforts que toutes les autorités déploient pour la promotion de la femme, la promotion de la gouvernance par les femmes ». Elle a invité les acteurs ayant pris part à la séance à se mobiliser pour accompagner la mise en œuvre convenable de ce projet à Cotonou et dans les autres communes ciblées. 

Ce sera bénéfique pour la promotion de la femme d’après les témoignages de la député Edmonde FONTON. Elle a édifié l’assistance par un témoignage sur son parcours en politique pour montrer comment un projet du genre avec le consortium WANEP-RIFONGA lui a permis de forger autrement son leadership politique. C’est aussi, selon elle, un projet important dans le processus de changement des mentalités par rapport à la représentation des femmes dans les instances de prise de décision et leur participation à tous les niveaux de la gestion de la cité. Elle a invité les groupes de femmes cibles du projet à suivre toutes les étapes du projet et inviter les hommes à accompagner leurs filles et leurs femmes sur ce chantier.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here