Home Uncategorized Burkina Faso : L’Ecole de santé « Sainte Julie » libère 339 lauréats

Burkina Faso : L’Ecole de santé « Sainte Julie » libère 339 lauréats

76
0

Le samedi 02 mars 2024 a été un jour de joie pour les apprenants en fin de formation à l’école privée Sainte Julie de Tendedogo au Burkina Faso. Ils sont 339 lauréats à recevoir leur parchemin après trois années de formation en santé humaine et animale. C’était en présence des autorités burkinabé, soutenues par des parents et amis.

Ils sont 339 lauréats de plusieurs nationalités à recevoir leur parchemin en santé humaine et animale le samedi 02 mars 2024. « Je voudrais féliciter l’école privée de santé Sainte Julie qui depuis sa fondation en 2013 accompagne le ministère de la santé burkinabé dans le cadre de la formation du personnel de santé pour renforcer la qualité de la santé des populations », a laissé entendre Issa Guéré, Directeur régional de la santé du Centre Est du Burkina Faso, parrain de l’événement.

S’adressant aux heureux du jour, il a poursuivi « quant aux impétrants qui sortent de ces différentes promotions, je voudrais leur adresser mes félicitations pour le courage et l’abnégation durant les trois années de formation et dire que leur nom de baptême n’est pas fortuit parce que le Burkina Faso traverse un contexte difficile notamment la double crises sécuritaire et humanitaire qui demandent beaucoup d’exigences en matière de performance des structures de santé. Je les encourage à redoubler d’effort et à rester des agents professionnels dans le cadre de la mission qui leur sera confiée ». Baptisés « résilience et don de soi », ces lauréats sont de la troisième promotion de licence en soin infirmière et obstétricale, de la quatrième promotion d’agents de santé communautaire, de la deuxième promotion des agents techniques d’élevage et de la première promotion des techniciens supérieur d’élevage.

Les diplômés lors de la remise officielle de fin de formation, n’ont pas caché leur joie. « Malgré les difficultés, nous avons pu finir la formation. Nous remercions Dieu et témoignons notre gratitude à tous ceux qui nous ont soutenus. Après cette prestation de serment, nous sommes prêts à donner le meilleur de nous comme l’exige notre nom de baptême », a confié Rodrigue Midjogbé. « Je remercie les encadreurs sans qui nous ne pouvons finir la formation. Que ce soit dans les salles de cours ou sur le terrain pour les stages, ils étaient toujours à nos côtés », renchérit Euphrasie Boré.    

Exprimant sa fierté, Kéré Samuel promoteur de l’école privée de santé Sainte Julie, a dit que c’est pour lui « un sentiment de joie pour cet événement au regard de tout ce qui s’est passé. Je remercie les autorités burkinabés, tous les formateurs et encadreurs qui ont permis à ce que ces apprenants puissent avoir leurs diplômes. C’est vrai que la formation est terminée. Mais j’invite les lauréats à travailler davantage parce l’étape professionnelle de la vie commence pour eux ».

Il faut rappeler que les lauréats sont de plusieurs nationalités. Non seulement le Burkina Faso, ils vont apporter des soins de qualités aux populations de plusieurs pays de la sous-région.

Par Patrice SOGLO  

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here