Home Afrique-Inter Colloque/UAC : Des chercheurs échangent pour des approches novatrices relatives à l’auto-emploi et ...

Colloque/UAC : Des chercheurs échangent pour des approches novatrices relatives à l’auto-emploi et  l’emploi salarié

35
0

Du 7 au 9 Novembre 2023 se tiendra à l’Université d’Abomey-Calavi, un Colloque scientifique international pluridisciplinaire. La cérémonie d’ouverture aura lieu ce mardi 07  Novembre 2023 en présence des chercheurs, scientifiques, autorités politico administratives, institutionnelles.Placé sous le« L’employabilité dans un contexte hautement concurrentiel : Les leviers d’une capabilité à l’emploi en Afrique », il vise  selon le Professeur Florentin NANGBE, Directeur du Laboratoire à l’organisation,    à inciter les chercheurs à des échanges fructueux sur les contraintes, les nouvelles connaissances scientifiques, les stratégies, les méthodes et approches novatrices relatives à l’emploi aussi bien dans l’auto-emploi que l’emploi salarié.

De façon spécifique, il s’agira pour les participants venus de plusieurs pays, conformément au thème du colloque de :  présenter les résultats des travaux de recherche, de  partager les nouvelles informations et connaissances sur l’emploi dans le monde en général et l’Afrique en particulier ; jeter les bases de la résorption du chômage de masse en Afrique en tenant compte du contexte et de ses opportunités.

En réalité, de nombreux pays de par le monde entier sont confrontés à la difficulté de l’insertion professionnelle des diplômés. Il est désormais indéniable que la question de l’emploi soit donc d’envergure internationale.  Ce problème est si préoccupant selon le Professeur Florentin NANGBE que le 25 septembre 2015 le nouvel ensemble d’objectifs mondiaux pour éradiquer la pauvreté, protéger la planète et garantir la prospérité pour tous, a adopté dans le cadre d’un nouveau programme de développement durable en y dédiant clairement un de ces 17 objectifs. Il s’agit de l’objectif n° 8 : « promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous ».

Selon une étude du Bureau International du Travail (BIT, 2004), précise-t-il,  la situation de chômage des jeunes a atteint un niveau record : la moitié des chômeurs de la planète a moins de 24 ans. Pour les tendances mondiales de l’emploi des jeunes, le taux de chômage mondial des jeunes se situe à 14,4 % en 2003. A. N’Gratier (2007) estime à 88 millions le nombre de jeunes de 15 à 24 ans sans emploi.

« L’Afrique n’est pas en marge de cette crise mondiale de l’emploi. De plus, la situation sur le continent s’est accentuée avec la crise sanitaire de la Covid-19. En effet, la pandémie Covid 19 a porté un sérieux coup au marché du travail africain en 2020. Par conséquent, la population en situation de chômage s’est élevée en une année allant jusqu’à 1 million 429 mille individus avec une hausse de 29% dans les pays d’Afrique de l’Ouest (D. Kodjani, 2021). » fait remarquer le Professeur Florentin NANGBE.  

Il fait savoir que selon les derniers chiffres publiés par le Haut-Commissariat au Plan (HCP) sur la situation du marché du travail en Afrique, celle-ci est montée à un taux de chômage de 11,9% en 2020, contre 9,2% un an plus tôt (5,9% en milieu rural et 15,8% en milieu urbain). Ce taux de chômage est plus fort parmi les diplômés (18,5%) et les jeunes âgés de 15 à 24 ans (31,2%). En plus du chômage cuisant, le marché du travail souffre également de maux tels que le sous-emploi en forte proportion. En effet, même ceux qui ont un emploi ne travaillent pas tous à plein temps. Et le HCP relève également que la population active occupée en situation de sous-emploi a atteint 1 million 127 mille personnes, ce qui a fait bondir le taux de sous-emploi de 9,2 à 10,7% d’une année à l’autre.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here