Home Environnement/Santé Conférence des Nations Unies sur l’eau : La société civile béninoise pour l’eau...

Conférence des Nations Unies sur l’eau : La société civile béninoise pour l’eau et l’assainissement reconnaissante des efforts, exprime ses préoccupations et recommandations (Message)

235
0

Les Organisations de la Société civile béninoise pour l’eau et l’assainissement sont porteuses d’un message dans le cadre de la Conférence des Nations Unies sur l’eau qui aura lieu du 22 au 24 mars prochain à New-York aux Etats-Unis d’Amérique. Elles ont fait la déclaration du message à la faveur d’un point de presse tenu le jeudi 16 mars 2023 à la direction départementale littoral de la santé à Cotonou. 

« ACCES UNIVERSEL A L’EAU AU BENIN : NOUS Y SOMMES, PRESQUE ». Ainsi s’intitule le message des OSC pour l’eau et l’assainissement au Bénin dans le cadre de la prochaine Conférence des Nations Unies sur l’eau. Il est d’une part, une reconnaissance des efforts du gouvernement qui a produit des prouesses dans le sous-secteur eau, et d’autre part, l’expression des préoccupations et recommandations des OSC notamment pour le sous-secteur hygiène et assainissement. « Nous, organisations de la société civile, nous devons profiter de cette tribune-là pour aller vendre les succès que nous avons enregistrés mais aussi pour aller voir ce qui se fait de mieux par rapport à nos insuffisances », a confié Félix ADEGNIKA, Coordonnateur du Conseil de concertation pour l’eau et l’assainissement (WSSCC), lors de la déclaration le jeudi 16 mars 2023 à Cotonou.  

Préoccupations et recommandations

Pour le président du Cadre de concertation des acteurs non étatiques de l’eau et de l’assainissement (CANEA), André ZOGO, ce message peut être résumé en ces termes : « Nous sommes en train de faire de gros efforts dans le sous-secteur de l’eau notamment de l’eau potable mais nous avons encore de gros efforts à faire aussi dans le sous-secteur de l’hygiène et de l’assainissement de base pour que ce qui est fait pour l’eau potable puisse être rentabilisé, valorisé et que l’objectif soit atteint ». Les préoccupations exprimées se résument à la discontinuité du service d’eau et à l’absence de l’hygiène et de l’assainissement de base (HAB) dans les priorités sectorielles. Les OSC recommandent que « les insuffisances dans le secteur soient portées à l’attention des plus hauts responsables du pays et qu’elles soient approuvées par eux » ; et que « le Président de la République identifie et soutienne l’assainissement et l’hygiène de base comme une priorité pour le Bénin et fournisse une orientation politique de haut niveau pour l’inclure dans la planification nationale et les priorités de financement ».

A en croire le président du CANEA, le présent message est à l’attention de tous les acteurs (autorités, responsables techniques, OSC, populations, …) pour nourrir les réflexions par rapport aux engagements volontaires à cet effet. Il rappelle qu’en réalité, la conférence de New-York ne va pas déboucher sur un accord négocié entre les Etats mais sur un agenda d’actions qui sera basé sur les engagements volontaires qui seront pris par les uns et les autres. « C’est pour nourrir les réflexions par rapport aux engagements des acteurs notamment gouvernementaux que nous avons fait ce message pour contribuer à leur participation et à notre participation à la conférence », souligne le président du CANEA. 

Un point médian dans la mise en œuvre de la décennie pour l’eau 

Avant la déclaration, le Secrétaire général du CANEA, Alain TOSSOUNON a rappelé que l’édition 2023 de la Conférence des Nations Unies sur l’eau s’inscrit dans la décennie d’action (2018-2028) sur le thème « L’eau pour le développement durable ». Cette décennie d’action qui vient après celle 1981-1990 vise à promouvoir l’accélération des efforts pour relever les défis liés à l’eau, y compris l’accès limité à l’eau potable et aux services d’assainissement, la pression accrue sur les ressources en eau et les écosystèmes et un risque exacerbé de sécheresses et d’inondations. « La Conférence des Nations Unies sur l’eau de 2023 constitue une solution qui marque un point médian dans la mise en œuvre de la Décennie des Nations Unies pour l’eau lancée en 2018. Le but de cette conférence, c’est de vraiment promouvoir le développement durable et la gestion intégrée des ressources en eau, de favoriser la coopération et les partenariats à tous les niveaux et soutenir la mise en œuvre des objectifs et cibles liés à l’eau convenus au niveau international notamment les ODD », a-t-il rappelé. Ci-dessous l’intégralité de la déclaration des OSC. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here