Home Religion/Culture Féridama 2021: Une nuit rituelle du Guèlèdè ce mardi à l’espace Towara...

Féridama 2021: Une nuit rituelle du Guèlèdè ce mardi à l’espace Towara à Cotonou

171
0

La 12ème édition du Festival des rituels et des danses masquées (Feridama) s’est ouverte dans l’après-midi du lundi 20 décembre 2021 au siège de l’association Towara-Bénin à Agla à Cotonou. Compte tenu de la situation liée au Covid-19, elle a lieu dans un format réduit mais spécifique et très riche. Féridama 2021 est essentiellement consacré à l’aspect rituel qui caractérise le masque Guèlèdè, a informé Happy Goudou, le chargé à la communication de l’association Towara-Bénin, initiatrice du festival. 

A la faveur de la conférence de presse de lancement du festival lundi, il a indiqué qu’il y est convié, une société secrète de masque de Kétou pour assurer la nuit du masque Guèlèdè ce mercredi 21 décembre 2021 à l’espace Towara. Ce sera à partir de 22h. C’est une activité particulière qui permettra au public d’aller au-delà des masques diurnes. Il s’agit de renseigner le public sur ce qu’il peut savoir du volet rituel de ce patrimoine ; l’éduquer sur des étapes de sortie du Guèlèdè ; faire tomber des clichés ; etc. Tout ceci, tout en préservant le sacré. 

Certes, il est questions d’aborder des rites mais il ne s’agit pas de franchir le pas de la désacralisation de ce masque, seul élément inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’Unesco pour le compte du Bénin, du Togo et du Nigéria. « Non, on ne va pas désacraliser le sacré parce que c’est lui qui nourrit le culturel ; nous voulons renseigner le public que si les patriarches décident de faire sortir les masques, il y a un processus ; nous n’allons jamais exposer à la place publique ce qui est prohibé », a souligné Marcel Zounon, président de l’association Towara-Bénin. « Le sacré a été toujours protégé ; il est protégé et sera toujours protégé », a renchéri Happy Goudou. Towara y tient fortement. Il n’y a pas de doute au sujet de son savoir faire à ce propos. Pour preuve, ses compétences en termes de protection et sauvegarde du patrimoine culturel immatériel ont été à nouveau confirmées par l’Unesco du 13 au 18 décembre dernier. L’organisation mondiale a renouvelé à Towara-Bénin, son accréditation.

Notons qu’avant la nuit du Guèlèdè, il est prévu ce mardi à partir 10h, la consultation du Fa suivie des ateliers de la sculpture et de la couture des masques Guèlèdè. Feridama 2021 sera clôturé demain mercredi par le grand moment de démonstration par la société secrète de masque Zangbéto de Lokokoukoumè connue pour ses démonstrations extraordinaires. Elle est l’invitée d’honneur de la 16ème édition du Festival international des masques et des arts (Festima) qui a lieu en 2022 à Dédougou au Burkina Faso. Festima est une biennale portée par l’Association pour la sauvegarde des masques (Asama). 

Blaise Ahouansè

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here