Home Enseignements Le porte-parole du Gouvernement sur les annonces du Chef de l’Etat: La...

Le porte-parole du Gouvernement sur les annonces du Chef de l’Etat: La première promotion d’AME dans la fonction publique l’année prochaine

4211
1

Le secrétaire général adjoint et porte-parole du gouvernement, Wilfried Léandre HOUNGBEDJI, lors de sa conférence de presse du vendredi 09 décembre 2022 au Ministère des affaires étrangères à Cotonou, s’est prêté aux questions des professionnels des médias pour élucider d’éventuels points d’ombre de ces derniers au sujet des annonces notamment sociales intervenues mercredi dernier en Conseil des ministres et jeudi devant la représentation nationale dans le message du Chef de l’Etat sur l’état de la Nation. Le cas des Aspirants au métier d’enseignant (AME) était l’un des points abordés.

A ceux qui relèvent que ces catégories de travailleurs du secteur de l’éducation n’ont pas été pris en compte pour la revalorisation des salaires, le secrétaire général adjoint et porte-parole du gouvernement défend qu’il y a eu un effort conséquent à leur profit. Ils ont désormais 11 mois de salaire au lieu de 9 mois. En dehors de ces 11 mois de rémunération, ils ont désormais la certitude que leur passage dans le statut d’AME est une étape probatoire et que les portes de la fonction publique leurs sont désormais ouvertes puisqu’ils pourront passer au statut d’Agent contractuel de l’Etat, pour ceux qui auront fait trois ans suivis d’un test d’évaluation concluant, a exposé le porte-parole du gouvernement. Wilfried Léandre HOUNGBEDJI fait savoir que l’année prochaine, ce sera déjà pour la première promotion. Il indique que ceux de cette promotion seront déjà éligibles à rentrer dans le corps des agents contractuel de droit public de l’Etat dès lors qu’ils feront l’évaluation avec succès.

Cette option pour leur entrée dans la fonction publique répond à un souci de justice, à en croire le porte-parole du gouvernement. Il rappelle que pour devenir agent de l’Etat, que ce soit fonctionnaire ou agent contractuel, il faut passer un concours, selon ce que prévoient les textes en la matière. Mais ces AME en seront dispensés. « On n’a pas organisé un concours de recrutement pour les AME ; on a fait un test d’évaluation des compétences. C’est parce que nous tenons compte de ce qu’ils ont fait un test et une période probatoire de trois ans, que nous ne soumettons plus à l’avenir leur entrée à la fonction publique à un concours ; ça va être une évaluation. Il y a bien ce souci de justice à leur égard », a expliqué Wilfried Léandre HOUNGBEDJI. « C’est une amélioration sensible de la situation… C’est une perspective formidable », a-t-il défendu. 

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here