Home Enseignements Mise en œuvre des projets des Pays-Bas avec le PAM: L’Ambassadeur Joris...

Mise en œuvre des projets des Pays-Bas avec le PAM: L’Ambassadeur Joris Jurrëns heureux de toucher les réalités et s’engage à relever les défis

75
0

Pour sa première visite de terrain depuis qu’il est au Bénin, l’Ambassadeur des Pays-Bas, Joris Jurrëns, s’est rendu à l’Ecole primaire publique de Kouya dans la commune de Boukoumbé, le mercredi 06 décembre 2023 après des échanges avec les petits producteurs de la commune. C’est l’une des 396 écoles à cantine scolaire financées par le Royaume des Pays-Bas au Bénin dans son projet mis en œuvre par le Programme alimentaire mondial (PAM) avec des particularités. Sous le guide du Représentant résident du PAM au Bénin, Ali Ouattara, l’Ambassadeur est allé vivre la réalité de la mise en œuvre du projet autour de la sécurité alimentaire sur des volets tels que l’alimentation scolaire, la nutrition et la production locale.

« C’est important de sortir de la capitale -Cotonou, ndlr- et avoir la possibilité de voir les progrès, de parler avec la communauté, de connaître les réalités du pays ; qu’est-ce qu’on peut améliorer ». Il est très heureux, l’Ambassadeur des Pays-Bas au Bénin d’être au contact des acteurs de l’EPP Kouya et de la communauté en général ce mercredi 6 décembre 2023. C’est dans l’arrondissement de Korontière, commune de Boukoumbé. C’est ici, dans cette localité du département de l’Atacora que l’Ambassadeur effectue sa première visite officielle de terrain depuis qu’il est au Bénin. Il a porté son choix sur les projets financés par son pays et mis en œuvre par le PAM surtout atour de la sécurité alimentaire. Et pour cause !  « […] Parce que la sécurité alimentaire est une des priorités de notre coopération internationale avec le Bénin. On focalise de plus en plus notre programme au Nord du pays et on a des programmes importants avec différents partenaires dont le PAM », justifie-t-il. 

Dans le cadre du partenariat avec le PAM, il s’agit ici d’un programme d’alimentation scolaire dans 396 écoles financées par les Pays-Bas pour environ 75 milles écoliers. Mais ce projet va au-delà d’une alimentation scolaire classique et intègre les volets éducation nutritionnelle et achat auprès des petits producteurs. « Les objectifs du programme sont plusieurs. C’est d’assurer une bonne nutrition pour les écoliers; enseigner les écoliers, mais aussi les parents et les communautés sur les nourritures saines; stimuler la production locale;… », indique l’Ambassadeur.

Les ménages se portent de mieux en mieux

Joris Jurrëns arrive à l’EPP Kouya dans la matinée de ce mercredi, après une rencontre avec les petits producteurs de céréale dans la salle de réunion du Bureau de la cellule communale de l’Agence territoriale de développement agricole Atacora-Ouest (ATDA-AO) à Boukoumbé. A cette rencontre d’échanges, l’Ambassadeur a reçu des témoignages sur le programme. Mariette Gbedjissokpa, responsable de la cellule ATDA-AO et le président de l’Union communale des producteurs (UCP) Jonathan Omata rapportent que ce programme des Pays-Bas apporte un accompagnement aux petits producteurs agricoles pour la maîtrise de meilleures techniques de production, l’amélioration de leur rendement agricole, l’accès aux crédits, l’accès aux marchés, leur autonomisation, etc. Dans cette commune, la quantité de maïs achetés auprès des petits producteurs est passée de 11 tonnes en 2022 à 145 tonnes en 2023 avec une augmentation du nombre de producteurs bénéficiaires qui est aussi passé à 360, à en croire Boniface Orou Nambi, président de l’Union communale des producteurs de maïs (UCPM) de Boukoumbé.

Décidés de se regrouper désormais au sein de l’UCP, ils projettent d’atteindre 500 tonnes l’année prochaine. Des femmes aussi en bénéficient pour leur autonomisation et pour mieux s’occuper de leurs ménages qui désormais se portent de mieux en mieux, d’après les témoignages de la jeune productrice Denise N’Po appuyée par le président de l’UCP. L’Ambassadeur a été heureux d’écouter des témoignages sur les impacts du programme sur leur vie, mais aussi de prendre connaissance des défis et perspectives.

Denise N’PO, productrice à Boukoumbé

EPP Kouya, plus qu’un repas scolaire

C’est avec cette joie que le diplomate néerlandais est arrivé à l’Epp Kouya où sans même avoir visité les lieux, il s’est adonné à esquisser déjà des pas de danse imitant bien ces bonnes-dames qui chantaient et dansaient au son de tambours et rythmes traditionnels des Tatas pour l’accueillir.  

La visite de la cuisine, les démonstrations des activités d’éducation nutritionnelle sous la direction de la chargée de nutrition au PAM, Yolande Aguè, et des enseignants ainsi que les échanges avec les communautés lui donneront quand même raison d’avoir exprimé très tôt sa joie. Et il va reprendre encore sa chorégraphie à la fin de la visite toujours avec le même groupe folklorique.  

Sur le parcours de la visite, l’Ambassadeur découvre comment fonctionne la mise en œuvre du programme suivant les différents volets suscités. Son excellence Joris Jurrëns a vu une « cuisine propre » avec des cuisinières formées sur les pratiques d’hygiène autour de la préparation des repas. Il s’est rendu aussi compte du dispositif pour garantir le service de repas sain et nutritif aux enfants chaque jour de classe à base des produits locaux. Il a vu également le dispositif de veille sur l’état nutritionnel de chaque enfant. Aussi, devant lui, des enfants ont-ils démontré comment par des jeux, ils apprennent des notions sur la nutrition qui vont servir aussi les ménages. Joris Jurrëns a eu l’occasion à chaque étape de poser des questions pour mieux comprendre. Et ce, pas seulement les progrès, mais aussi les difficultés, dont celle liée à l’eau.

Joris Jurrëns et Ali Ouattara satisfaits

A la fin de la visite, son excellence Joris Jurrëns confirme sa satisfaction. « J’ai pu noter ce que le projet qu’on est en train d’implémenter avec le PAM donne pour cette communauté. J’ai vu un projet qui se développe bien. J’ai parlé avec les producteurs qui ont indiqué que la production a augmenté ces dernières années. C’est strictement en relation avec la nutrition et la cantine scolaire », s’est-il réjouit. « Félicitations aux acteurs pour la bonne gestion du projet. Je prends en considération les défis que j’ai écoutés avec les producteurs et les défis ici à l’école », a-t-il déclaré dans son adresse de fin de visite aux populations de Boukoumbé.

« Nous avons constaté les contributions qu’ils font […] Nous sommes satisfaits et nous pensons que nous allons réaliser de bonnes choses ensemble notamment l’augmentation des achats au niveau local pour les cantines scolaires. Donc l’argent circule au sein de la même communauté. Je suis sûr qu’ils sont fiers que leurs productions nourrissent leurs enfants. Tout cela crée une ambiance positive », renchérit le Représentant résident du PAM. Ali Ouattara a, au nom de la communauté, remercié Les Pays-Bas pour cette coopération. L’Ambassadeur a rassuré de ce que cette coopération va se poursuivre.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here